lundi 25 janvier 2021
Actualités Delphine Jouve : vidéophile acharnée

[Elle mérite de faire la Une] Delphine Jouve : vidéophile acharnée

©Coralie Bombail/JT

Membre fondatrice de l’association Les Vidéophages, spécialisée dans la diffusion de courts-métrages, Delphine Jouve est salariée de la structure depuis 2007. Passionnée, elle met tout en œuvre pour pérenniser l’activité de cette association et en particulier le festival annuel ‘‘Faites de l’image’’ qui s’est déroulé le week-end dernier dans le quartier Belfort.

Volonté. L’association Les Vidéophages est née des ‘‘soirées mensuelles de projection’’ organisées depuis 1996. Son objectif : promouvoir les courts-métrages réalisés dans la région. « On s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup de production et très peu de diffusion », explique Delphine Jouve.

Actions. Depuis la petite association s’est développée, en multipliant les évènements dans la ville rose. Ciné-guinguette, Faites de l’image, Vidéo mômes ou encore le Colporteur d’images… Autant d’évènements qui animent les quartiers de Toulouse. L’an dernier, 163 actions ont été organisées par Vidéophages.

 

Chercheuse. Avec Delphine, une quinzaine de bénévoles actifs recherchent, visionnent et sélectionnent les films à diffuser. « Aujourd’hui, il y a beaucoup de façon de faire des films, avec des appareils photo, des petites caméras… Nous choisissons aussi bien des courts-métrages amateurs, ou issus des écoles toulousaines comme l’Esav, des documentaires, des fictions… » Énumère-t-elle.

Tournant. « En 2007, on s’est dit : soit on devient professionnels soit on arrête tout », raconte Delphine, « depuis je suis salariée et nous avons embauché une autre personne qui s’occupe de la communication et de la production. » L’association poursuit son essor et a besoin de plus en plus de moyens pour organiser ses manifestations.

Fonds. « Nous venons de lancer une opération de crowdfunding sur le site Ulule pour soutenir le festival Faites de l’image qui grossit chaque année », annonce Delphine. Les subventions des collectivités ne suffisant plus, Vidéophages souhaite récolter 5000€ d’ici le 31 juillet. « Nous voulons améliorer l’accueil des artistes, la communication autour de l’évènement et notre matériel », précise Delphine. Rendez-vous sur : fr.ulule.com/videophages/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport