[Edito] Femme, femme, femme  

©Franck Alix/JT
©Franck Alix/JT

‘‘- 20% sur les collections de sacs à main, offre spéciale journée de la femme !’’ Voilà le type d’alerte mail qui m’a rappelé qu’effectivement mardi prochain, c’est la journée internationale des DROITS de la femme. Alors bien sûr, les marques et les commerçants, qui ont un petit passage à vide entre Noël et la fête des mères en profitent pour proposer quelques offres promotionnelles bien senties. On ne le répètera pas assez : Non, la journée de la femme n’est pas un remake de la Saint-Valentin ! Ce n’est pas avec des sacs à main, des fleurs ou des chocolats que l’on réduira les inégalités femmes-hommes. Quand je pense aux militantes qui ont brûlé leur soutien-gorge, tout cela me semble en total décalage avec la cause. À moins que l’on considère que ces offres promotionnelles se destinent à compenser les inégalités de revenus entre les femmes et les hommes, à poste égal… Mais bon, ça me semble légèrement tordu.

« Parcours de combattante »

Il y a du progrès me direz-vous. Dans de nombreux domaines, les femmes prennent peu à peu leur place. Les lois sur la parité n’y sont pas pour rien. Même si je me désole que l’on soit obligé d’en passer par le législateur en imposant cette pratique par le haut, il faut bien avouer que c’est nécessaire. Mais pas encore suffisant. En politique, par exemple, tous les scrutins de liste sont paritaires. Aux élections départementales, les binômes homme-femme ont permis une féminisation de cette collectivité. Mais la majorité des mandats importants sont toujours occupés par des hommes. Au niveau local, des contre-exemples existent. En décembre dernier, Carole Delga a pris la présidence de la région LRMP. La moitié des députés haut-garonnais sont des femmes. Quand on sait que l’obstacle le plus fréquent des femmes à gravir les échelons est l’autodévalorisation et le manque de confiance, c’est important de voir que d’autres y sont parvenues. C’est un parcours du combattant, certes. Ou plutôt de combattante. Mais c’est possible !

 

Je dédicace cet édito à la team féminine du JT (qui pour le coup ne respecte pas la parité), pleinement engagée pour faire vivre ce journal toutes les semaines !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.