samedi 10 avril 2021

Contact

Actualités Exclure la violence de l'école

[Dossier] Exclure la violence de l’école

TABLEAU NOIR. À Galliéni, Colomiers, Borderouge et ailleurs. Dans les écoles, les collèges et les lycées, trois mots ont une tendance fâcheuse à se répéter : ras-le-bol. Même s’ils veulent éviter la caricature d’une école à feu et à sang, les enseignants sont en première ligne d’une violence scolaire qui s’installe insidieusement. Mais si l’on accepte que ce climat dégradé n’est pas seulement le fait de causes extérieures et peut être généré par les conditions de travail à l’intérieur même des établissements, les solutions sont à portée de main. Le JT a rencontré ceux qui veulent apaiser l’école.

© Verekedős A Gyerek

© Verekedős A Gyerek

En janvier dernier, les professeurs du lycée Joseph Galliéni exprimaient leur souffrance devant une situation devenue ingérable. Le 29 mars, c’est une institutrice de l’école primaire Jules-Ferry de Colomiers qui était agressée par trois élèves. Aussi spectaculaires soient-ils, ces deux épisodes traduisent surtout l’installation d’une violence ordinaire, pas uniquement physique. Un phénomène dont les chiffres officiels ne reflètent « qu’une petite partie de la réalité », selon Georges Fotinos, ancien inspecteur général de l’Éducation nationale. Pour y voir plus clair, ce dernier a mené une enquête auprès de plusieurs milliers d’enseignants et de chefs d’établissements au cours de l’année scolaire 2016/2017. Il en ressort qu’une personne sur deux déclare avoir été insultée au moins une fois, une sur quatre menacée et 3 % des interroges ont reçu des coups. « Les auteurs de ces violences sont en majorité les parents », ajoute l’expert qui, dès les années 1990 avait théorisé la notion de climat scolaire pour analyser cette violence : « Dans deux collèges de Trappes (dans les Yvelines ,ndlr), de même taille et avec le même environnement culturel, il se trouvait que l’un avait organisé 80 conseils de discipline dans l’année et l’autre aucun.

« En Île de France, on continue d’exclure 400 élèves par jour, l’équivalent d’un collège entier ! »

Conclusion: les phénomènes de violences ont aussi des causes endogènes à une structure et pas seulement extérieures comme on se bornait à le penser jusque-là ». Des expériences ont donc vu le jour, ici et là, basées sur de véritables projets globaux d’établissements et se sont avérées probantes. Mais n’ont pas essaimé, au grand regret de Georges Fotinos : « En Île de France, on continue d’exclure 400 élèves par jour, l’équivalent d’un collège entier ! C’est plus simple que de prendre le temps de construire un projet. »

« C’est surtout le manque d’encadrement que nous pointons du doigt »

À Toulouse, la situation décrite par des enseignants d’une quinzaine d’écoles élémentaires et maternelles des quartiers Nord illustre concrètement la dégradation de ce climat scolaire. Dans le Livre noir de Toulouse Nord, ils ont recensé tous les dysfonctionnements susceptibles de créer de la tension. Il y est question de locaux inadaptés et mal entretenus, de mauvaise organisation ou encore de défaut d’espace. « La taille des établissements est un élément important et statistiquement corrélé à l’apparition d’incidents mais c’est surtout le manque d’encadrement que nous pointons du doigt », affirme Jean-Philippe Gadier, secrétaire départemental du syndicat SNUIpp-FSU. La Haute-Garonne figure ainsi parmi les dix départements qui ont le taux le plus faible d’enseignants. Diminution de Réseaux d’aides aux élèves en difficulté (Rased), de places en établissements spécialisés, ou encore d’auxiliaires de vie scolaire), « les professeurs se retrouvent en plus avec dans leur classe un enfant qui accapare 80 % de leur attention », assure Jean-Philippe Gadier. Pour ce dernier, cette situation est le résultat d’une vision politique : « Quand on veut attaquer un service public, on le laisse d’abord dysfonctionner avant de l’abandonner aux mains du secteur privé. »

Sources : Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail. Fédération des Autonomes de Solidarité (FAS), Insee

Nicolas Mathé
Pigiste, il a observé l’actualité pour différents titres de la presse écrite locale et nationale pendant presque 10 ans, avant d’intégrer la rédaction du journal en février 2018 pour se consacrer exclusivement à la quête des solutions de demain.

Articles en rapport

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Deux nouveaux cas de Covid-19 au TFC

Deux nouveaux cas de coronavirus au TFC. Le club a fait l’annonce ce matin. Après la contamination de trois joueurs au cours de la...

Confinement : les bibliothèques et médiathèques de Toulouse sont ouvertes

Quoi de mieux pour occuper un confinement qu’un livre, un film ou bien un bon disque ? Après plusieurs mois enfermés à la maison,...

Cyril Baille : « Ça se jouera sur des détails »

À un jour du quart de final de Coupe d’Europe entre le Stade Toulousain et Clermont, voici la conférence de presse de Cyril Baille. https://www.youtube.com/watch?v=52_pEGEC5Po   Cyril Baille sur...

Confinement : voici les plus beaux jardins du Tarn ouverts 

La semaine dernière, le Gouvernement annonçait de nouvelles mesures pour lutter contre la Covid-19. Il est actuellement possible de circuler dans un rayon de...

Confinement : une exception pour les sportifs amateurs

Les sportifs amateurs ont droit à un peu plus de liberté. Afin de pouvoir s’entraîner, les licenciés peuvent profiter des installations sportives de leur...

Des dégâts agricoles en raison de la vague de froid 

Cette semaine, les températures sont tombées sous la barre du 0°. Une météo compliquée pour les productions agricoles. Suite à ce froid, des aides...

Le vaccinodrome du Parc des Expositions ouvert 7j/7

Depuis le mercredi 7 avril, le Hall 8 du Parc des Expositions (sur l'île du Ramier, accessible par le pont du Stadium) est ouvert....

Top 5 des idées sorties à Toulouse… et ailleurs !

Une visioconférence sur l'environnement, un match de Coupe d'Europe de rugby, un concert surprise à domicile, un documentaire sur l'aéropostale... Voici quelques idées sorties...

Université Paul-Sabatier : les étudiants de médecine inquiets du maintien des examens

Des étudiants en médecine critiquent les conditions sanitaires de l'organisation des examens à l'université Paul-Sabatier 3, à Toulouse. Les élèves de Premier cycle à la...

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

Les plus lus

Au CHU de Toulouse, des essais prometteurs pour les victimes d’infarctus

Reconfinement : la colère des personnels hospitaliers du CHU de Toulouse

Pour le syndicat CGT représentant les personnels hospitaliers du CHU de Toulouse, le reconfinement n'est qu'une mesure restrictive de plus destinée à pallier les...
Economie Occitanie

Airbus et l’aéronautique en danger : scénario catastrophe pour Toulouse ?

Toulouse pourrait-elle connaître dans les années à venir le même sort que la ville de Detroit aux États-Unis, dévastée par l'effondrement de l'industrie automobile ?...
Bourg d'Oueil

Sorties en Haute-Garonne [1/6] : villages tranquilles et vallées secrètes

A l'heure où le déconfinement s'opère jour après jour en France, le département de la Haute-Garonne a une belle carte à jouer pour relancer...
station ski Superbagnères

Deux jours de ski gratuit dans les stations du Mourtis et de Luchon-Superbagnères !

Une semaine avant leur ouverture officielle, les stations de Luchon-Superbagnères et Le Mourtis offrent deux journées d’accès gratuit à leur domaine skiable, les vendredis 13...

Le plus bel arbre de France est à Sorèze, à 60 kilomètres de Toulouse

Ce mercredi 19 août, le hêtre de Saint-Jammes, à Sorèze, recevra le prix de l’arbre remarquable de l’année 2019, qui récompense le plus beau...

Urbex : 4 lieux improbables à l’abandon à Toulouse

Hôtel, maison de retraite, châteaux, restaurant universitaire, ces bâtiments se sont retrouvés abandonnés du jour au lendemain. Des lieux d'urbex figés dans le temps,...

Covid-19. Le variant breton fatal aux frelons asiatiques

Des chercheurs du Centre de recherche et d'analyses sur la cognition et la réflexologie animale de Toulouse ont observé des effondrements d’essaims de frelons...
Château_de_Montségur

4 idées d’escapades en Ariège pour ce week-end

Il y a tout ce qu'il faut dans la région pour voyager, ne serait-ce qu'une journée. Pour ce week-end du 20 et 21 juin,...