mercredi 4 août 2021

Contact

Actualités Direction l'Espace pour la capsule Crew Dragon

[DIRECT] Direction l’Espace pour la capsule Crew Dragon

Ce vendredi 23 avril 2021, Thomas Pesquet, astronaute de l’agence spatiale européenne (ESA), décollera du centre spatial Kennedy en Floride à bord de la capsule Crew Dragon Endeavour, de la firme SpaceX, en direction l’ISS.

🚀 En direct de la Cité de l’Espace de Toulouse, suivez, avec nous, toutes les étapes de ce décollage exceptionnel. 

Moment d’émotion à la Cité de l’Espace de Toulouse pendant le décollage de la Mission Alpha © Alix Drouillat

12 heures : “À chaque décollage, j’ai l’impression de relire Tintin objectif lune” confie Gregory Navarro, ingénieur au CNES, responsable d’expérience pour la Mission Alpha. “C’est toujours le même émerveillement. J’ai encore du mal à croire que l’être humain arrive à réaliser ce genre de prouesse. J’ai la chance de pouvoir vivre ces moments, et je ressens toujours de fortes émotions” poursuit-il, avant de conclure : “SpaceX fait un travail magnifique. Le retour du premier étage est toujours impressionnant, mais tout s’est super bien déroulé“.

11 heures 49 : Décollage imminent pour la Mission Alpha : À suivre en direct.

11 heures 45 : À quelques minutes du décollage de la Mission Alpha, l’excitation monte. À la Cité de l’Espace, tout le monde attend le décollage de la fusée Falcon 9.  Pour l’instant tous les signaux sont au vert.

11 heures 15 : À quoi sert la Mission Alpha ? 

Le vol Crew-2 s’inscrit dans la rotation des équipages de la Station Spatiale Internationale.  “Arrivé sur l’ISS, Thomas prendra le relai des expériences françaises qui ont déjà débuté. Quant il va partir, d’autres reprendrons le cours des recherches et ainsi de suite” souligne Didier Schmitt, chef de la stratégie et de la coordination des vols habités et de l’exploration robotique. L’objectif est qu’une expédition de l’ISS comporte sept personnes, dont trois transportées avec Soyouz MS-18 (russe) et quatre par la capsule de SpaceX. L’équipage de Crew Dragon rejoindront donc l’Américain Mark Vande Hei et les deux russes Oleg Novitskiy et Pyotr Dubrov, arrivés à bord de l’ISS via le Soyouz russe le 9 avril 2021. 

Quelques exemples d’expériences françaises à bord de l’ISS :

  • Immersive Exercise” : Les astronautes dans l’ISS doivent s’entraîner deux heures par jour pour compenser les effets physiologiques négatifs de la micropesanteur, notamment la perte de masse musculaire et osseuse. L’objectif de cette expérience est d’utiliser la réalité virtuelle pour garder “l’esprit sur terre” pendant les séances de sport. Plusieurs scènes ont été tournées en extérieur parmi lesquelles, à la demande de Thomas Pesquet, un parcours dans Paris à la découverte de ses différents monuments. “Les astronautes servent de cobaye” plaisante Philippe Droneau, directeur chargé de mission à la Cité de l’espace, “Cette expérience permet de tester si un astronaute est à l’aise avec un casque de réalité virtuelle dans l’espace. Nous allons observer comment la vision et le cerveau s’adaptent au fait qu’il n’y ai pas de pesanteur, mais que l’astronaute possède des repères visuels et tactiles (avec un vélo par exemple, ndlr)”.
  • Télémaque” : Déplacer, manipuler, étudier des objets ou des liquides sans jamais entrer en contact avec eux : tel est l’objectif de la « pince acoustique » Télémaque. En déplaçant le faisceau composé d’ondes acoustiques émises par la pince, il est possible de déplacer l’objet avec une très bonne précision sur sa position. Cette innovation pourra notamment servir à immobiliser et étudier sans contact d’autres matériaux, gels, ou liquides, tels qu’un produit dangereux, un échantillon biologique afin d’éviter sa contamination, ou encore une goutte d’eau en cours d’évaporation, afin de mieux comprendre les phénomènes physiques en jeu. D’autres applications de Télémaque existent dans le domaine de la santé. La pince acoustique pourrait notamment servir à l’expulsion de calculs rénaux, ou à la délivrance ciblée de médicaments dans l’organisme. (Source : communiqué de presse du CNES)

10 heures 38 : Comment va se passer le décollage ? 

Aujourd’hui, les quatre astronautes (Thomas Pesquet, Aki Hoshide, Megan MacArthur et Shane Kimbrough) de la Mission Alpha décollent depuis le centre spatial Kennedy, en Floride. La fusée Falcon 9 sera lancée depuis le pas de tir 39A, à 5 heures 49 du matin heure locale. En France Métropolitaine, il sera exactement 11 heures 49. “Le premier étage de la fusée se détachera de la capsule au bout de 2 minutes 30 secondes de vol. Il atterrira ensuite sur une barge, au large des côtes de la Floride et sera récupéré” souligne Didier Schmitt, chef de la stratégie et de la coordination des vols habités et de l’exploration robotique à l’ESA. Le second étage continuera son vol jusqu’à atteindre huit kilomètres/seconde et rejoindre le même axe que la station internationale (ISS). “L’équipage mettra environ 20 heures à s’approcher de la station, puis la capsule ralentira à  une vitesse de 30 centimètres/seconde. Les quatre heures suivantes seront dédiées à l’amarrage mécanique sur l’ISS” poursuit Didier Schmitt.

Pour rappel, le décollage de la mission Alpha devait initialement avoir lieu jeudi 22 avril, mais a dû être reporté d’une journée à cause du vent constaté sur les sites de retour d’urgence (en Irlande).

9 heures 50 : À la Cité de l’Espace, tout le monde s’émeut de voir ces images fortes. Les quatre astronautes, installés dans la capsule Crew Dragon, saluent la caméra présente sur place. Thomas Pesquet, astronaute français de l’ESA, revient à la Station spatiale internationale (ISS) pour son deuxième vol.

Sa première mission, appelée Proxima, s’était déroulée à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) durant 197 jours. Le vaisseau utilisé pour la rejoindre et en revenir était le Soyouz russe MS-03. Le décollage s’était fait de Baïkonour (ville du Sud-Ouest du Kazakhstan) le 16 novembre 2016 et l’atterrissage dans les plaines du Kazakhstan le 2 juin 2017. Thomas Pesquet est aujourd’hui le premier Européen à utiliser la capsule Crew Dragon de la société privée Space X.  

9 heures 15 : “Les astronautes sont en train de s’installer dans la capsule Crew Dragon. Thomas Pesquet n’est pas pilote, il se trouvera sur le siège arrière durant le vol et ne prendra les commandes qu’en cas de problème” Didier Schmitt, responsable à l’ESA de la stratégie et coordination des programmes d’exploration robotique. À ses côtés, Aki Hoshide, spécialiste de mission, Megan MacArthur qui s’occupe du pilotage et Shane Kimbrough à la place de commandant de bord.

Les images de l’installation sont transmises en direct de la Cité de l’espace © Alix Drouillat

9 heures : Après avoir été transportés par les véhicules Tesla, Thomas Pesquet (spécialiste de mission 2) est actuellement en train de monter à bord du Crew Dragon, aux côtés de l’astronaute japonais Aki Hoshide (spécialiste de mission 1) et de deux astronautes de la NASA : Megan MacArthur (pilote) et Shane Kimbrough (commandant de bord). “Jusqu’au lancement (prévu pour 11 heures 49, heure française, ndlr), les quatre astronautes vont procéder à toutes les vérifications de la capsule.” explique Didier Schmitt, responsable à l’ESA de la stratégie et coordination des programmes d’exploration robotique.

Alix Drouillat

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img