jeudi 29 octobre 2020
Actualités Coronavirus : le secteur du tourisme a chuté de 30 % à...

Coronavirus : le secteur du tourisme a chuté de 30 % à Toulouse

Très impacté par l’épidémie de coronavirus, le secteur du tourisme accuse une chute moyenne de 30 % de son activité dans la métropole de Toulouse. Selon l’Agence d’attractivité chargée de faire la promotion du territoire, les mesures de soutien mises en place cet été ont toutefois permis de limiter la casse.

L’activité dans le secteur du tourisme a chuté de 30% cet été à Toulouse ©Agence d’attractivité de Toulouse Métropole

Avec une chute de 30 % de son activité cet été, par rapport à l’an dernier, le secteur du tourisme à Toulouse est lourdement impacté par l’épidémie de coronavirus. À 37 % en juillet et 42 % en août, le taux d’occupation des hôtels de la Ville rose perd une vingtaine de points, ceux de la zone aéroportuaire étant les plus touchés. Les plateformes de locations saisonnières enregistrent une baisse des nuitées de plus de 40 %. Et l’office du tourisme a accueilli deux fois moins de visiteurs. « C’est un effondrement catastrophique, mais nous nous attendions à pire. Nous avions prévu un recul de 50 % de l’ensemble du secteur. Les mesures de soutien mises en place cet été nous ont permis de sauver les meubles », modère Jean-Claude Dardelet, président directeur général de l’Agence d’attractivité chargée de faire la promotion du territoire de Toulouse Métropole.

Pas encore de casse sociale

Ce dernier veut voir le bon côté des choses. Le succès de certaines offres exceptionnelles, comme la remise tarifaire sur le Pass Tourisme, les visites guidées à 5 euros pour les Toulousains. Ou le bond de près de 70 % de la fréquentation du site Toulouse-tourisme.com. Il fait remarquer au passage l’explosion logique des réservations de dernière minute et le fait que les agents de l’office du tourisme sont devenus « de véritables conseillers personnalisés ». Pour les quelque 23 000 salariés des 2475 établissements touristiques de Toulouse, la grande casse sociale a également été évitée, selon Adrien Harmel, directeur adjoint de l’Agence d’attractivité : « Grâce aux mesures de chômage partiel, il n’y a pas eu, à notre connaissance, de plan de licenciement massif dans le secteur. Ce sont malheureusement les plus précaires qui ont souffert : les saisonniers qui n’ont pas été embauchés durant la saison. »

Un budget 2021 à la hausse

Tout le monde est désormais concentré sur la réussite des vacances de Toussaint et de Noël. Les actions de promotion sont toutes prolongées, une deuxième campagne de communication « # AvéPlaisir » a vu le jour le 20 septembre dernier, et une opération « 1 nuit achetée = 1 nuit offerte » durant les week-ends et les vacances scolaires sera lancée du 15 octobre au 15 janvier 2021 dans les tous les sites d’hébergements de la ville. Pour l’an prochain, l’optimisme reste de mise et des mesures supplémentaires devraient voir le jour. Les recommandations que l’Agence a faites à la « commission Tirole » sur l’avenir du territoire, ont été retenues « quasiment mot pour mot. Le texte valide les objectifs que nous nous sommes fixés. Il confirme que l’économie touristique doit être prioritaire ». Le budget que lui attribue la Métropole devrait ainsi augmenter en 2021.

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport