Comité de soutien du JT

Pour nous soutenir, laissez un message sur cette page avec votre nom et prénom.

Merci par avance!

 

 

Retrouvez les personnalités qui soutiennent le JT ici  

 

 

 

Partagez !!

100 Commentaires

  1. parce que la pluralité de la presse est une obligation dans une ville et une région comme la notre, parce que des journalistes et des employés honnêtes n’ont pas à “payer” pour “patron voyou”. avec toute ma sympathie et tout mon soutien. David Saforcada, président de France Bonapartiste.

  2. Bravo, pour le travail accompli ces dernières années par l’équipe de rédaction. A Toulouse, peut-être plus qu’ailleurs, le pluralisme de l’information reste un combat… L’arrêt de l’activité de Carré d’Info est un très mauvais signe, la disparition du Journal Toulousain serait également dommageable. L’équipe de rédaction ne peut-être tenue responsable des agissements d’une personne.
    Je souhaite qu’une solution puisse être trouvé pour pérenniser ce journal et son équipe de rédaction.

  3. En tant qu’attachée de presse, je ne peux pas supporter la disparition d’un journal et la perte d’emploi de nombreux journalistes. La pluralité des supports médiatiques fait la richesse de notre démocratie.
    Bon courage à toute l’équipe du Journal Toulousain.

  4. bonjour à tous,

    Je soutiens le personnel du journal toulousain qui a toujours fait preuve de professionnalisme et d’indépendance éditoriale.

    Bon courage

    Frédéric Lacaze
    référent Femmes au Centre Haute Garonne

  5. la liberté de la presse ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. le JT se compose de journalistes sérieux qui contribuent à la pluralité du paysage médiatique toulousain.leur combat, pour faire vivre leur titre par delà les pbs de leur fondateur, est légitime et sein.

  6. Tout mon soutien à l’équipe rédactionnelle du Journal Toulousain qui fait partie dans notre région des titres soucieux de délivrer au public une information de qualité, complète, libre, indépendante et pluraliste, gage de démocratie.

  7. Quand un journal est menacé, c’est la démocratie qui s’affaiblit et le débat qui s’affadit ! J’apporte tout mon soutien au Journal Toulousain, aux femmes et aux hommes qui se démènent pour qu’il paraisse chaque jeudi, et qui se lèvent le dimanche matin pour la politique locale.

  8. J’apporte mon soutien ainsi que celui de la federation regionale du Parti Radical Midi-Pyrenees.Felicitations pour le travail effectue en souhaitant qu’il puisse continuer.
    Bon courage
    Jean-Jacques Bolzan
    President regional du PR Midi-pYrenees
    Membre fondateur national de l’UDI

  9. Plus que la pluralité, c’est la diversité et l’originalité du Journal Toulousain qui lui a permis d’exister. La réussite de son site web qui associe écrit et vidéo laisse la parole à tout le monde en évitant sectarisme et connivence… même si cela ne plait pas à tout le monde, c’est justement cet arrogance qui fait tout son intérêt !

  10. Étant bénévole dans différentes structures toulousaines, je reconnais l importance d avoir différentes sources d informations pour se faire une réelle idée de ce qui se passe dans notre ville. Je trouve que malgré son étiquette de journal de l opposition il traite les sujets (politique, culturel…) d une manière beaucoup plus objective que d autres… et n hésites pas à laisser des tribunes à des personnes ayant des choses à dire. Je vous souhaite donc une bonne continuation et vous apporte mon soutient.

  11. Il est nécessaire que tout ce que Toulouse compte de démocratres soit uni pour défendre ce journal qui a largement prouvé la qualité de son travail.Un journal qui disparaît c’est notre liberté qui est menacée.

  12. Tout mon soutien pour votre remarquable travail, des articles de qualités, votre hebdomadaire est indispensable au paysage médiatique toulousain.
    Bin courage aux équipes du Journal Toulousain.

    Dorian Dreuil

  13. Croyez bien que je peux mesurer au quotidien le bon travail que vous faîtes. Le nombre de support d’informations locales à Toulouse a diminué dangereusement (l’époque est lointaine où notamment Sud radio et TLT avait une vraie influence … et du public). La pérennité de votre titre est donc aujourd’hui essentielle.
    Pierre Esplugas Relations presse et colistier de Jean-Luc Moudenc pour l’élection municipale à Toulouse.

  14. Parce que les salarié-e-s et journalistes ne doivent pas payer pour les fautes de leur patron… Soutien…et je dis pas ça parce que je trouve plusieurs journalistes sympathiques ni parce qu’ils suivent régulièrement l’actualité 31 des finances publiques…

  15. Une équipe de grands professionnels qui fait vivre le pluralisme journalistique ne doit pas payer ces manœuvres délictuelles.
    Unissons nous pour que cette rédaction perdure.

  16. Fervent défenseur de la liberté d’expression et de sa pluralité, je ne peux que soutenir le Journal Toulousain. Il est impensable qu’un journal soit amené à se taire. Courage à toute l’équipe !

  17. Oui, il est indispensable de voir vivre le Journal Toulousain. Toulouse et sa région ne peuvent plus vivre avec le monopole de la Dépêche.
    Concrètement, recueillir des soutiens est une première démarche. Mais bien insuffisante.
    Quels sont les enjeux financiers pour permettre au titre de continuer à informer ses lecteurs (et en accueillir de nouveaux) ?

  18. La liberté d’expression passe par le pluralisme et l’indépendance de la presse. Le Journal Toulousain a permis le débat entre les différents acteurs politiques, économiques, sociaux et culturels de notre Ville et de sa région. J’ose dire qu’il est devenu un outil d’informations qui s’est imposé peu à peu, grâce à la volonté et au professionnalisme de ses salariés à qui j’apporte tout mon soutien. Le Journal Toulousain doit continuer à vivre !

    Etienne CARDEILHAC-PUGENS

  19. Votre journal étant une part de notre démocratie, il n’est pas possible d’être indifférent à votre situation : l’indifférence est le pire des poisons …. Bon courage à toutes et tous et tous mes vœux de pérennité.

  20. Toute ma solidarité avec l’équipe du Journal Toulousain, journal indépendant qui a notamment osé l’an dernier mettre en lumière quelques scandales politico-financiers à Colomiers. Mauvais temps pour les médias sur Toulouse en ce moment (TLT, Carré d’Info, Journa Toulousain). Il importe donc de se mobiliser pour qu’ils ne disparaissent pas et pour que vive l’indispensable pluralité d’expression.
    Alain Refalo

  21. Je soutiens le Journal Toulousain. Je vous souhaites de réussir la parution du journal cette semaine, je ne manquerai pas de m’arrêter au kiosque pour l’acheter et suivre l’actualité sur votre site.
    Bon courage

  22. Les menaces actuelles qui pèsent sur le Journal Toulousain ne sont une bonne nouvelle pour personne.

    Pour les collaborateurs tout d’abord, à qui je tiens à exprimer ma solidarité afin que soient préservés leurs emplois.

    Pour les Toulousains ensuite: on constate aujourd’hui que certains d’entre eux ont “décroché” de l’information locale faute de médias suffisamment nombreux ou sérieux en mesure d’apporter cette information.

    Pour la démocratie locale enfin, celle-ci a besoin – c’est une évidence – de pluralité et d’objectivité auxquelles le Journal Toulousain participe grandement.

    C’est pourquoi il est particulièrement important que l’ensemble des acteurs locaux, au-delà de tout clivage politique et quelque soit leur leur milieu, encourage la bataille lancée pour la pérennité du Journal Toulousain.

    Aussi, au nom de l’Equipe “Un nouvel élan pour Toulouse” et en mon nom personnel, j’apporte mon soutien à la Rédaction du Journal Toulousain ainsi qu’à tous ceux qui y travaillent.

    Jean-Luc Moudenc, Député, Tête de la liste “Un nouvel élan pour Toulouse”

  23. En tant que vice-présidente de l’U.D.I 31, Je m’inquiète que la pluralité de l’information ne soit plus de mise en Haute Garonne.
    Nous avions en tant qu’élus notamment (je suis aussi conseillère municipale de Fonsorbes 12 000 Hab) enfin un journal qui relayait l’information politique sans distinction d’appartenance politique,une vraie pluralité de pensée avec beaucoup de déontologie.
    Nous élus de droites et du centre n’aurons plus d’organe de presse si nous ne soutenons pas le journal Toulousain.Et puis au delà de toute considération politique, il faut penser aux journalistes et employés qui ont fait un travail formidable ces dernières années.
    Vous avez tout mon soutien et ma sympathie n hésitez pas à faire appel à moi si je peux vous aider de quelque manière que ce soit.

  24. Le pluralisme de la presse d’information et d’opinion est l’un des fondements de la démocratie. Le Journal Toulousain y participe. Nous lui apportons tout notre soutien pour qu’il puisse continuer à paraître et à continuer à apporter sa contribution, en tant qu’organe de presse, à la vie de la démocratie locale.
    François-Régis Valette
    Président de la Communauté d’Agglomération du Sicoval, Sud-Est toulousain

  25. Cher Thomas, cher collègue. J’espère que votre titre survivra et que votre métier continuera à s’exercer avec la même curiosité et la même pugnacité teintée de bonhomie feinte. Ici à Toulouse en tous cas. Et que vos collègues et collaborateurs n’auront pas à souffrir de ce malström bien pénalisant. Ils n’y sont pour rien et ne méritent pas cela. Leur pratique professionnelle n’a pas à souffrir de cette proximité. Vous êtes nécessaires, à Toulouse, dans la presse écrite, comme l’un des piliers de la liberté d’expression et l’un des garants du pluralisme indispensable.
    Jean-Marie BELIN
    Membre de la section Education, Culture et Communication du CESE national
    Journaliste, ancien directeur à FTV
    Président d’AC 31

  26. J’apporte tout mon soutien à tous les acteurs du Journal Toulousain, pour que vive le pluralisme des médias à Toulouse. Continuez !

    Un fervent supporteur du TO XIII et du Rugby à XIII

  27. Un média local de moins = une difficulté de plus de faire connaître nos positons hors média traditionnel et quelque peut sélectif selon les circonstances.
    Notre collectif a pu expérimenter la réactivité et l’objectivité des journalistes économiques du journal récemment: un article d’une page entière pour vanter les mérites du méga centre commercial Val Tolosa à Plaisance-du-Touch a trouvé son écho dans une page consacrée à nos arguments. Peu de médias locaux ont eu ce même “courage” face aux pressions d’une multinationale du CAC 40 (Unibail-Rodamco).

    La monoculture politique locale nécessite une polyculture médiatique pour permettre aux citoyens de se faire une idée plus précise des enjeux de société

    C’est pourquoi nous soutenons l’action des salariés du journal.

    Jutta Dumas
    Collectif “Non à Val Tolosa – Non aux Portes de Gascogne”

  28. Je tiens personnellement à apporter mon soutien à l’ensemble des salariés du Journal toulousain qui sont aujourd’hui face à une situation d’attente.

    Je salue le travail effectué par l’ensemble du journal et les qualités relationnelles que j’ai pu nouer au fil de nos rencontres.

    Oui, le Journal toulousain a toute sa place et son importance dans le paysage haut-garonnais, au nom du pluralisme et de la liberté de la presse.

    Sandrine Floureusses
    Vice-présidente du conseil général de la Haute-Garonne
    Conseillère générale du canton XIV
    Présidente du Comité de Bassin d’Emploi Nord 31

  29. Tout mon soutien au personnel du Journal Toulousain dans leur bataille pour préserver leur emploi et leur journal. Le pluralisme de la presse est un trésor à préserver.
    Sylvie Leguevaques

  30. En tant que responsable associatif, j’ai eu le soutien sans faille du Journal Toulousain a de multiples reprises.
    A notre tour, au nom d’AnimaBord et en mon nom propre de soutenir le Journal Toulousain pour que son activité continue malgré les difficultés.

    Le Journal Toulousain donne la parole à tous, c’est absolument unique, c’est un exemple de démocratie, il est absolument nécessaire qu’il puisse continuer.

    Une pensée aux salariés qui se battent pour leur emploi, situation très difficile en espérant pour tous une issue positive.

    Laurent Vergnes
    Président AnimaBord

  31. J’apporte mon soutien à tout le personnel du Journal Toulousain. La pluralité et la liberté de la presse est un bien cher que nous devons soutenir et conserver.
    Bon courage à tous,
    Agnès Duchenaud

  32. Je n’ai pas pu venir à la réunion de jeudi dernier. Tous ces commentaires de soutien sont positifs, émouvants, mais pas la réponse attendue au problème.
    Qui a réellement l’intention de soutenir le Journal Toulousain ? En le reprenant ou en s’associant avec d’autres. Oui, écrire son soutien est déjà une belle démarche. Mais investir est encore mieux. Je repose une question déjà posée : quels sont les besoins financiers ?
    Cela m’aurait intéressé sincèrement si je n’avais un projet d’acquisition en cours.
    Mais qui sait….

  33. Je ne fais pas de politique
    Je vois d’ailleurs dans les soutiens des gens de gauche et des gens de droite et aussi des gens dont je ne connais pas l’opinion politique
    Je souhaite au journal de continuer à vivre
    Ce n’est certe pas original, mais la pluralité est bonne pour la démocratie
    Perso, je souhaite continuer a avoir du choix pour passer mes quelques annonces légales
    A bientôt donc, j’espère

  34. Bonjour,
    En tant que “consoeur” parisienne (au chômage) et ex-toulousaine d’adoption, je vous adresse tout mon soutien, en espérant que la bataille judiciaire qui ne vous concerne pas, ne vous laissera pas sur le carreau. La profession souffre déjà assez, il ne faut pas qu’un journal indépendant meure du fait d’un patron-voyou. Il faut vous battre et j’espère que les élus locaux vous soutiendront dans votre combat.
    Anne T.

  35. Parce qu’on ne peut accepter la disparition d’un journal d’informations.
    Parce que Toulouse a besoin de plusieurs voies distinctes voire discordantes.
    Et surtout, parce que les déboires d’un seul homme ne devraient pas péricliter la santé d’une entreprise quelle qu’elle soit, et la vie de ses salariés.

    Courage à tous les employés du JT.

  36. Je viens par ce mail faire part de ma solidarité envers tous les salariés du Journal toulousain dans cette épreuve difficile …
    Ne lâchez rien,
    Ceux qui vivent ce sont ceux qui luttent !!!
    Courage !
    Yvan

    …… Quoi ! ne point aimer ! suivre une morne carrière
    Sans un songe en avant, sans un deuil en arrière,
    Quoi ! marcher devant soi sans savoir où l’on va,
    Rire de Jupiter sans croire à Jéhova,
    Regarder sans respect l’astre, la fleur, la femme,
    Toujours vouloir le corps, ne jamais chercher l’âme,
    Pour de vains résultats faire de vains efforts,
    N’attendre rien d’en haut ! ciel ! oublier les morts !
    Oh non, je ne suis point de ceux-là ! grands, prospères,
    Fiers, puissants, ou cachés dans d’immondes repaires,
    Je les fuis, et je crains leurs sentiers détestés ;
    Et j’aimerais mieux être, ô fourmis des cités,
    Tourbe, foule, hommes faux, coeurs morts, races déchues,
    Un arbre dans les bois qu’une âme en vos cohues ! …..
    Victor Hugo

  37. Des que nous avons lu pour la première fois le “JOURNAL TOULOUSAIN”nous avons été séduits et fidélises par la variété et le niveau des idées qu’il véhiculait.
    Cet hebdomadaire doit survivre et se faire mieux connaître dans l’intérêt général.

  38. Je souhaite témoigner du soutien du Village des Marques de Nailloux à la rédaction du Journal Toulousain, un titre de presse de qualité, que nous souhaitons voir perdurer, le plus longtemps possible.
    Didier Falla, directeur du Nailloux Outlet Village

  39. Toulouse mérite mieux qu’une seule voix… le journal doit vivre et on n’a pas d’autre choix que de les soutenir.. tout le monde doit être concerné… je souhaite beaucoup de courage aux salariés…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.