vendredi 22 janvier 2021
Actualités Circulation routière : le Département de Haute-Garonne prêt à affronter la neige

Circulation routière : le Département de Haute-Garonne prêt à affronter la neige

Alors que des chutes de neige sont annoncées dans les jours qui viennent en Haute-Garonne, voici les moyens déployés par le conseil départemental pour en limiter les conséquences sur la circulation routière.

Les services de la voirie dépârtementale de Haute-Garonne sont prêts à affronter la neige © Romain Saada
Les services de la voirie départementale de Haute-Garonne sont prêts à affronter la neige pour maintenir la circulation routière © Romain Saada

À l’approche de l’hiver, les services chargés de la voirie départementale se préparent à réagir le plus efficacement possible en cas d’intempéries pour en limiter les conséquences sur le réseau routier. Ainsi, durant douze semaines en plaine (cette année, du 7 décembre 2020 au 1er mars 2021) et dix-huit semaines en montagne (du 16 novembre 2020 au 22 mars 2021), des moyens humains et matériels sont mobilisables. Au total, 150 agents sont en astreinte hebdomadaire pour intervenir équipés d’une cinquantaine d’engins (camions porteurs avec saleuse et lame de déneigement, engins spécialisés, fraises à neige). Une capacité d’action susceptible d’augmenter en cas de situation exceptionnelle, comme un long épisode neigeux : 400 agents et plus de 90 engins peuvent alors être dépêchés pour dégager le réseau routier.

Des moyens déployés en fonction de la typologie des lieux

Ces moyens humains et matériels sont répartis en huit secteurs routiers qui couvrent l’ensemble du territoire. La typologie géographique du département étant très contrastée – entre 100 et 1 800 mètres d’altitude – les besoins diffèrent énormément d’une zone à l’autre. En fonction de la situation géographique (selon que l’on se trouve en zones de plaine, de coteaux, de piémont et de montagne) et des influences climatiques (océaniques, méditerranéennes et continentales).

1200 km de voies prioritaires

Sur les quelque 6000 km du réseau routier départemental, 1200 km entrent dans la catégorie « réseau structurant ». Supportant un trafic particulièrement dense, ils seront traités dans les 3 heures en cas d’intempérie. Les 800 km de liaisons intercantonales seront, eux, traités dans les 9 heures, tandis que les 1250 km de réseau dit « de désenclavement », essentiellement en milieu rural, feront l’objet d’une intervention dans les 15 heures. Le reste du réseau sera traité dans les 48 heures.

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport