vendredi 4 décembre 2020
Actualités Bons plans. 8 restaurants à Toulouse qui innovent pendant le couvre-feu

Bons plans. 8 restaurants à Toulouse qui innovent pendant le couvre-feu

Comment continuer à se faire plaisir et à multiplier les expériences gustatives pendant le couvre-feu ? Certains restaurateurs ont mis en place des initiatives originales pour minimiser l’impact des restrictions sanitaires sur leur chiffre d’affaires, tout en permettant à leurs clients de profiter de leurs bons petits plats. Voici notre sélection de restaurants qui se sont adaptés au couvre-feu à Toulouse.

La Verrière

La Verrière
©La Verrière

Pour assurer à ses clients d’être de retour chez eux avant le couvre-feu, le restaurant La Verrière les accueille à partir de 18h30 (du mardi au samedi) et propose un menu unique à 38 euros. L’horaire avancé d’ouverture permet de venir dîner plus tôt, et donc d’avoir terminé plus vite. Quant à la carte, le seul menu “dégustation surprise” concocté par le chef Hervé Bourg vous sera servi plus rapidement, tout en garantissant le ravissement des papilles. Bien sûr, il sera modifiable sur demande pour éviter les allergies et respecter les goûts de chacun.
Infos pratiques : 7 rue Joutx Aigues à Toulouse, 05.61.47.28.35

En Marge

Comme nombre de ses confrères, le chef Franck Rénimel a décidé d’avancer l’horaire de son premier et unique service à 18h45. Et de l’adapter aux impératifs qu’impose le couvre-feu. Autrefois bien distinctes, les dégustations des amuse-bouches, du beurre de Baratte artisanal et de la mise en bouche ont maintenant lieu au même moment, histoire de gagner du temps. De même, les desserts et mignardises peuvent être emportés pour être mangés à la maison. Le restaurant En Marge, qui a développé un service de drive pour les repas de midi, étend également cette formule au soir, de 18h à 20h.
Infos pratiques : 1204 route de Lacroix-Falgarde à Aureville, 05.61.53.07.24

La Gourmandine

La Gourmandine
© Facebook La Gourmandine

Partant du principe que le couvre-feu implique forcément un dîner dans la précipitation, le restaurant La Gourmandine a choisi de fermer le soir, purement et simplement. Le gérant Jérémie Cortes a pris l’option de se concentrer sur les services du déjeuner, et ce depuis le 18 octobre dernier. Désormais ouvert tous les jours, sans exception, pour le repas du midi, l’établissement accueille ses clients normalement sur cette période et propose sa carte habituelle. Des mets à picorer ou à partager mais aussi un menu et les plats à la carte classiques des brasseries.
Infos pratiques : 17 place Victor Hugo à Toulouse, 05.61.22.78.84

Solides

L’établissement de Simon Carlier a, lui, misé sur le petit-déjeuner. Après tout, il s’agit également d’un repas, surtout s’il est ultra complet comme c’est le cas de celui proposé par le restaurant Solides. Au menu : des œufs, de la charcuterie, des gâteaux ou des cakes et autres jus de fruits frais… Et même, comme c’est la tradition dans certaines régions de France, des huîtres, du fromage ou des tripoux… Au chapitre des changements, à noter aussi une modification des jours d’ouverture : Solides est maintenant fermé les lundis, mardis et mercredis et ouvre du jeudi au dimanche.
Infos pratiques : 38 rue des Polinaires à Toulouse, 05.61.53.34.88.

M by Mo Bachir

M by Mo Bachir
© M by Mo Bachir

Dans sa petite mais chaleureuse salle, où il peut accueillir une vingtaine de gourmets, Mo Bachir bouscule ses habitudes pour s’aligner sur les nouveaux horaires imposés par le couvre-feu. Le M by Mo Bachir, commence donc son service dès 19 heures. Le créateur du ‘’cassoulet déstructuré’’ a ainsi prévu d’adapter sa carte pour s’assurer que les repas ne traînent pas trop en longueur. Notamment en proposant des amuse-bouches et des tapas pour des dégustations express et, une fois par mois, un brunch le dimanche. Par ailleurs, le chef a également fait le choix de baisser le prix de son menu.
Infos pratiques : 8 rue Mage à Toulouse, 09.86.48.97.75.

Le bistroquet à la une

bistroquet a la une
© bistroquet a la une

Depuis le 25 septembre, le Bistroquet à la une assure un service continu, tous les jours de la semaine. « Parce que c’est plus simple comme ça », s’amuse l’équipe de cet établissement spécialisé dans la bistronomie. Aujourd’hui, il est donc possible d’aller déguster un Mont-d’or rôti ou un Bao Burguer au cochon laqué de 11 heures du matin jusqu’à 20 heures. Juste le temps suffisant pour saucer son plat et finir son verre avant l’heure du couvre-feu. Avec le durcissement des mesures, le dernier né du groupe À la une family a également développé un service “Take away”, a mi-chemin entre le traiteur et l’épicerie fine. Un espace où l’on peut trouver des produits frais comme des sandwichs ou des salades à emporter.
Infos pratiques : 10 rue Labeda à Toulouse. 05.34.30.55.71.

Racine café

racine café Toulouse

Pour les trois potes du Racine café, « ce n’est pas parce qu’on doit être à 21h chez soi que l’on ne peut plus se faire plaisir! » Et pour continuer de soigner son palais en période de coronavirus, l’établissement propose des plats à emporter et ouvre sa grille de 9 heures à 15 heures puis de 19 heures à 20 heures et 59 minutes ! Un horaire de fermeture adaptée aux voisins de la rue de la Colombette ou aux athlètes de haut niveau. Toutefois, pour inciter les clients à venir le plus tôt possible, le Racine café offre l’apéritif aux trois premières tables de la soirée. À noter que pour l’arrivée de l’hiver, le chef suggère un vin chaud accompagné de son mendiant chocolat et noix.
Infos pratiques : 64 rue de la Colombette à Toulouse, 05.61.63.61.21.

Bibent

Bibent
© Bibent

Masque, couvre-feu, gestes barrière. Il est de plus en plus compliqué de se déplacer et de sortir. Le Bibent a donc développé un service ”Click and Collect” qui permet de profiter de l’art et du métier de ses cuisiniers sans sortir de chez soi. Avec cette application, il est désormais possible de commander et payer en ligne. « Notre brigade s’occupe de tout, pour que vous et vos convives puissiez bénéficier du meilleur de notre savoir-faire dans un cadre unique, le vôtre », promet ainsi l’équipe du Bibent. Alors, pourquoi ne pas se faire livrer à domicile la fameuse tarte au chocolat de Christian Constant ou un inimitable poulet fermier gascon contisé et rôti ?
Infos pratiques : 5 place du Capitole à Toulouse, 06.48.71.73.65.

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport