[Bonne adresse] Aux Carmes, Chouchou aux petits oignons

Vincent Giard, le patron de l’établissement @KevinFiguier
Vincent Giard, le patron de l’établissement @KevinFiguier

CHALEUREUX. Ouvert en novembre, le café Chouchou propose des plats traditionnels, parfois oubliés, cuits à la braise. Après avoir travaillé sur les îles Baléares, le chef Vincent Giard revient à Toulouse et mise sur un restaurant où la convivialité est le leitmotiv.

 

Dans le quartier des Carmes, une multitude de restaurants différents dont l’un le café Chouchou au numéro 37 de la rue des Filatiers. À l’intérieur du restaurant, les murs sont richement décorés d’objets chinés. Le bar est une acquisition réalisée après une mise aux enchères. Après deux mois de travaux, le restaurant ouvre enfin en novembre. Le nom « Le café Chouchou » a été choisi car en plus de faire « très français », il « fait rigoler tout le monde », explique Vincent Giard, le patron de l’établissement.

Âgé de 45 ans, le propriétaire originaire de la région parisienne a fait ses armes à Toulouse et récemment à l’étranger sur les îles Baléares et à Barcelone. Entre juillet et mi-septembre, il a géré l’éphémère guinguette installée sur la Garonne près du Pont-Neuf. « C’était un rythme intense de 325 couverts par jour », se souvient le quadragénaire. Une expérience qui sera renouvelée l’année prochaine confirme le dirigeant.

« On remet au goût du jour des plats considérés comme anciens »

Au menu de ce nouveau restaurant, le café Chouchou propose des plats traditionnels préparés aux petits oignons. « On remet au goût du jour des plats considérés comme anciens, j’ai d’ailleurs trouvé un glacier dans le Lot, mais aussi un fournisseur de saucissons. C’est une garantie de qualité », explique fièrement Vincent Giard.  L’homme, qui avait fait des études d’architecture, a puisé dans son expérience à l’étranger pour choisir installer un « four catalan » permettant l’élaboration de plats cuits à la braise à base de viandes, de poissons et de légumes. Des produits locaux « faits maison », assure le restaurateur.

D’une capacité d’une centaine de places, le restaurant se divise en deux parties. La première qui se veut comme une brasserie conviviale et la seconde, au fond du restaurant, a des allures de club de ski en famille et/ou avec des amis. L’enjeu est de taille, car s’il y a « beaucoup de concurrents » comme La Braisière considéré comme « une institution », mais au modèle « plus formel », le propriétaire du café Chouchou a misé sur une ambiance plus conviviale et accessible financièrement pour le client. « En Espagne, quand il y a eu la crise en 2008, tous les restaurants ont baissé leurs tarifs, mais c’est devenu aussi de meilleure qualité. Je me cale sur ce modèle [pour le café Chouchou], dès que je peux baisser les prix je le fais », conclut le dirigeant.

 

INFOS PRATIQUES : Café Chouchou, 37 rue des Filatiers 31000 Toulouse. Ouvert 7 jours / 7.

De 9h jusqu’à deux heures ou 3h du matin le samedi.

 

TARIFS : Cocktail à 7,5€. Prix moyen par personne : 15€-30€

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.