mercredi 27 janvier 2021
Actualités Black Angus : Jean-Christophe Lassalle amène le Sud-Ouest en cuisine

Black Angus : Jean-Christophe Lassalle amène le Sud-Ouest en cuisine

©DR

Personnalité. Après une parenthèse dans le Tarn-et-Garonne, l’ancien patron du Chai Saint-Sauveur est de retour dans l’agglomération. Il vient de prendre la tête des cuisines du Black Angus, le restaurant de l’hôtel Holyday Inn à Blagnac, où il souhaite faire la part belle aux produits locaux.

Par Thomas Gourdin

La recette de Jean-Christophe Lassalle est simple : «Uniquement des produits du Sud-Ouest, à part l’Angus bien entendu.» Nouveau taulier des cuisines du Black Angus, le restaurant de l’hôtel Holyday Inn à Blagnac, le chef a immédiatement souhaité apposer sa patte. Tout en valorisant la célèbre race bovine écossaise qui a donné son nom au lieu. «La carte est appelée à évoluer tous les trois mois. Mais pour ce premier menu, j’ai souhaité des plats que je connais très bien. Cela permet aussi aux équipes de se roder», explique-t-il.

Au delà de la dimension steakhouse avec le bœuf donc, Jean-Christophe Lassalle et ses dix cuisiniers mijotent ainsi un pressé d’épaule d’agneau du Quercy confite sept heures et son écrasé de pommes de terre, ou encore un pavé de veau du Tarn-et-Garonne et son risotto aux champignons de saison. En entrée, le canard du Sud-Ouest tient une place de choix, entre le foie gras – au floc de Gascogne ou en escalope servie chaude – et le tartare de magret. Pâtissier féru de cacao, le nouveau chef prépare également une larme chocolat blanc et framboise, cœur framboise-betterave et mangue séchée. Un dessert qui lui tient à cœur, et globalement une carte gourmande pour un nouveau départ.

Le cassoulet cet hiver, une évidence

Ancien patron du Chai Saint-Sauveur à Toulouse, où il a inventé le fameux Drive Cassoulet, Jean-Christophe Lassalle avait dû fermer son établissement en 2013. Après une parenthèse au Belvédère à Lozerte (Tarn-et-Garonne), il arrive au Black Angus avec «enthousiasme», ambition, et «l’envie de (se) poser». S’il attend avec impatience d’introduire le cassoulet cet hiver, il mise également beaucoup sur le menu Fly, lancé à l’ouverture du restaurant il y a deux ans, qui «plaît beaucoup». Et qui lui permet de mettre en avant son expertise des cuissons à basse température. Le concept ? Une assiette unique combinant entrée, plat et dessert à 17,50€, pour la clientèle d’affaires pressée le midi.

Stimulé également par la forte activité de banquets et de séminaires drainée par l’Holyday Inn, le chef compte par ailleurs sur sa carte pour conforter le service du soir : «En deux ans d’existence, l’idée est entrée dans les mœurs. Mais il faut continuer d’affirmer que le Black Angus vit telle une table indépendante, pas comme un simple restaurant d’hôtel.»

Place de la Révolution

31 700 à Blagnac

Tél : 05.31.36.81.21

www.restaurant-blackangus.com

Plat : Larme chocolat blanc et framboise, cœur framboise-betterave et mangue séchée, un dessert qui tient à cœur au chef = 8€

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport