jeudi 23 septembre 2021

Contact

ActualitésAu premier trimestre 2021, l'Aéroport Toulouse-Blagnac a accueilli 5 fois moins de...

Au premier trimestre 2021, l’Aéroport Toulouse-Blagnac a accueilli 5 fois moins de passagers qu’en 2019

À cause des restrictions de déplacements et des fermetures de frontières pour enrayer la pandémie de Covid-19, le trafic passagers de l’aéroport Toulouse-Blagnac au premier trimestre 2021 est 5 fois moins élevé qu’en 2019 à la même période.

Le trafic passagers de l'aéroport Toulouse-Blagnac au premier trimestre 2021 est 5 fois moins élevé qu’en 2019 à la même période @Wikimedia Commons Mirza Junaid
Le trafic passagers de l’aéroport Toulouse-Blagnac au premier trimestre 2021 est 5 fois moins élevé qu’en 2019 à la même période @Wikimedia Commons Mirza Junaid

Avec 409 176 passagers commerciaux accueillis au premier trimestre 2021, le trafic de l’aéroport Toulouse-Blagnac (ATB) est 5 fois moins important qu’à la même période de 2019. Les vols pour des destinations nationales prédominent largement, représentant 84 % du trafic, contre un peu plus de la moitié en 2019. « Le trafic national atteint son plus haut niveau depuis le premier confinement de 2020 », précise ATB. Les allers et retour avec la capital occupent à eux seuls plus de 50 % des échanges. Et Paris-Orly reste la ligne la plus fréquentée de la plateforme, avec 158 640 passagers commerciaux au premier trimestre 2021, soit 4 fois moins que sur la même période de 2019. Le trafic en région constitue plus du quart du trafic total, une proportion logiquement en forte progression par rapport à 2019. La ligne Toulouse-Lyon reste la plus fréquentée dans les échanges intérieurs. « Les trois destinations régionales qui résistent le plus à la baisse sont Rennes, Lille et Brest », indique ATB.

95 % de passagers en moins vers des pays européens

Avec la fermeture de nombreuses frontières, c’est le trafic international qui subit la chute la plus importante, en ce premier trimestre, à l’aéroport Toulouse-Blagnac. Le trafic européen étant le plus freiné, avec un peu plus de 40 000 passagers commerciaux transportés, soit 95 % de moins qu’en 2019. Dans l’espace Schengen, Madrid est la première destination de ce premier trimestre. Le trafic hors Schengen étant pratiquement à l’arrêt : « privé du trafic britannique, ce dernier pèse très lourdement dans le décrochage du trafic européen », ajoute ATB. Sur cette période, l’essentiel du trafic international (hors Europe) s’est opéré également avec le Maroc, la Tunisie et la Turquie.

Source : communiqué de presse

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img