jeudi 9 décembre 2021

Contact

Actualités11e édition d'Altervillage, le rassemblement militant et autogéré d’ATTAC

11e édition d’Altervillage, le rassemblement militant et autogéré d’ATTAC

Du 8 au 15 juillet, des membres d’Attac organisent le 11e Altervillage à Terre Blanque, un lieu incontournable de la culture alternative, sur la commune de Saint-Lys. Ce rassemblement ouvert à tous propose de réfléchir, inventer et mettre en pratique de nouvelles formes d’actions militantes.

©Formes Vives

C’est dans un décor champêtre, où règne une permanente effervescence artistique, qu’une centaine de citoyens sensibles aux combats menés par Attac se retrouvent, pendant une semaine, pour vivre une expérience militante intense et joyeuse. « L’idée de l’Altervillage, c’est de créer un lieu de partage des connaissances le plus horizontal possible. Le but est autant d’imaginer des modes de luttes différents que de vivre une expérience », expose Philippe Bagneris, coordinateur local d’Attac.

L’autogestion, maître mot

Mais cette ambiance décontractée ne saurait masquer le sérieux des sujets abordés. De l’écologie à l’autogestion en passant par les services publics, l’action non violente ou le féminisme, chaque jour, plusieurs thématiques sont proposées aux participants. Discussions, théâtre forum ou mises en situation, les ateliers sont organisés de manière à ce que chacun trouve sa place. « Ici, tout est à prix libre : le camping, les repas et les ateliers. Nous fonctionnons depuis 10 ans avec des principes d’autogestion. Quand on vient à l’Altervillage, on en apprend autant en préparant le petit déjeuner qu’en participant aux débats», promet Philippe Bagneris.

Convaincus que les paroles ne sont rien sans les actes, les participants ont l’occasion de mettre en pratique leur engagement lors d’une action surprise à Toulouse, le vendredi 13 juillet au matin. Conditions d’accueil des réfugiés, défense du modèle social ou évasion fiscale… le sujet et la cible resteront secrets jusqu’au dernier moment.

Nicolas Belaubre
Nicolas Belaubre a fait ses premiers pas de journaliste comme critique de spectacle vivant avant d’écrire, pendant huit ans, dans la rubrique culture du magazine institutionnel ‘’à Toulouse’’. En 2016, il fait le choix de quitter la communication pour se tourner vers la presse. Après avoir été pigiste pour divers titres, il intègre l’équipe du Journal Toulousain, alors hebdomadaire de solution.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img