« Grands oubliés du projet de loi santé », les infirmiers se mobilisent

Ce lundi, la profession des infirmiers s’est réunie à l’hôpital Pierre-Paul-Riquet à Toulouse. L’objectif est de faire évoluer le métier à travers quinze forums nationaux. À l’issue de ces consultations, un livre blanc sera rédigé.

La grande consultation infirmière : une première édition pour faire évoluer la profession

Consultation et examen clinique, prescription, soins, prévention, éducation, statuts… Ce lundi près de 300 infirmiers volontaires se sont mobilisés à Toulouse pour faire évoluer leur métier. « Grande oubliée du projet de loi santé » adopté en première lecture par l’Assemblée nationale le 26 mars dernier, la profession se mobilise et organise quinze forums sur tout le territoire. « Le but de cette grande consultation inédite est de rassembler l’ensemble de la profession. Les infirmiers peuvent ainsi exposer leurs idées issues du terrain », explique le président régional de l’ordre des infirmiers Abdellah Boudjemaa.

« 60% des professionnels de santé en France exercent au-delà de leur formation »

Réunis à l’hôpital Pierre-Paul-Riquet, les professionnels de la santé demandent à pouvoir « prescrire et administrer des compléments nutritionnels après évaluation » et souhaitent pouvoir donner des « conseils, sous ordonnance hygiéno-diététique ou de rééducation simple ». Mais le cheval de bataille des infirmiers reste l’élargissement de leur champ d’action légal. « Sans prescription médicale, les infirmiers donnent quand même un traitement, alors qu’en réalité ils n’en ont pas vraiment le droit. Plus de 60% des professionnels de santé en France exercent au-delà de leur formation », indique le président régional de l’ordre des infirmiers. Ils souhaitent ne plus être considérés comme « auxiliaires médicaux » mais comme professionnels de la santé à part entière et demandent « la création de départements sciences infirmières à l’université ».

Deuxième catégorie professionnelle la plus représentée, après les membres de l’Education nationale, ces professionnels souhaitent être entendus. En septembre, un livre blanc va répertorier « remarques et idées aux pouvoirs publics, au ministère de la Santé, pour ensuite porter les actions en région » qui seront mises en œuvre par le président régional de l’ordre des infirmiers.

Chloé Cappai

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.