mardi 28 septembre 2021

Contact

SantéForte présence de métaux lourds dans le corps des français

Forte présence de métaux lourds dans le corps des français

Une étude publiée sur le site de Santé publique France révèle une forte présence de métaux lourds dans le corps des français.

analyses-laboratoire-science
Analyses en laboratoires / CC BY NC ND / Sébastien Huette

Arsenic, mercure, cadmium, chrome, plomb, cuivre, nickel… La population française serait fortement exposée à la présence de ces éléments chimiques. A l’origine de ces révélation? L’étude Esteban qui s’intéresse à la santé de l’environnement, à la bio-surveillance, à l’activité physique et à la nutrition. Les données de l’enquête ont été collectées entre 2014 et 2016 auprès d’une population française âgée de 6 à 74 ans.

L’étude comprend plusieurs objectifs. Il s’agit tout d’abord d’inspecter les niveaux de présence de 29 métaux ayant des effets sanitaires cancérogènes, osseux, cardio-vasculaires ou neurotoxiques. Ensuite, étudier les variations temporelles et géographiques des niveaux d’imprégnation en les comparant aux résultats précédents. Et enfin, analyser les déterminants des niveaux d’imprégnation obtenus grâce à des prélèvements sanguins, urinaires ou capillaires.

Arsenic, cadmium, chrome et nickel en hausse

Une étude du même type avait été réalisée entre 2006 et 2007 : l’étude nationale de nutrition santé (ENNS). La comparaison entre les deux a permis de constater que les niveaux d’arsenic, de cadmium, de chrome est de nickel ont augmenté chez les adultes. Les niveaux de mercure et d’étain sont stables. Le plomb et le vanadium sont quant à eux à la baisse.

Pourquoi ces métaux sont-ils présents dans notre corps ?

Une forte consommation de poissons et de produits de la mer pourrait expliquer la présence d’arsenic, de mercure, de chrome et de cadmium dans le corps humain. La présence du cuivre est due à la consommation de céréales au petit-déjeuner et de légumes issus de l’agriculture biologique. Le tabagisme, actif ou passif, est à l’origine du cadmium et cuivre. Enfin, les implants médicaux et plombages dentaires augmentent la présence de chrome et de mercure dans le corps.

Des niveaux plus hauts que dans les autres pays du nord

Les résultats révèlent que l’exposition des français est nettement supérieure à celle de la population des autres pays d’Europe et d’Amérique du Nord. Les niveaux atteints sont d’ailleurs parfois supérieurs aux recommandations des autorités sanitaires (Haute Autorité de santé notamment) :

  • pour l’arsenic, 27,7% des adultes dépassent le seuil recommandé et 2,8% des enfants de moins de 12 ans ;
  • concernant le mercure, 2,4% des enfants sont au-dessus du seuil et 2,1% des femmes de 18 à 49 ans ;
  • pour le cadmium,  près de la moitié de la population adulte est au-dessus du seuil.

Pour lutter contre la présence de ces métaux lourds dans le corps humain, Santé publique France appelle les français à réduire leur consommation de tabac et à diversifier leur alimentation.

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img