Yvan Hirimiris : candidat UPR aux régionales

Yvan-HirimirisNéo-politique. L’Union populaire républicaine, créée en 2007 et présidée par François Asselineau, présente un candidat aux élections régionales en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées : Yvan Hirimiris. Le jeune homme, nouveau en politique, se prépare à entrer en campagne.

Il y a une semaine, un nouveau candidat a fait son apparition dans le jeu des régionales. Originaire du Gard, Yvan Hirimiris se présente « pour faire connaitre mon parti auprès des habitants de la Région et briser la censure médiatique qui nous est imposée ». L’UPR, qui ne souhaite pas se positionner sur l’échiquier politique droite-gauche, prône trois idées phares : « la sortie de l’Union européenne, la sortie de l’euro et la sortie de l’Otan ». Lors de la campagne, le candidat souhaite expliquer aux citoyens « la réalité de cette grande région, qui n’a aucun pouvoir car Bruxelles décide de tout. » Que peut-il proposer si la Région n’a pas de réel pouvoir ? « Lutter contre le rattachement de la Catalogne dans le cadre de l’euro-région, qui est en préparation et dont personne ne parle ; poser un véto à la privatisation de l’aéroport de Toulouse qui est un scandale ; parler des communes qui vont être effacées de la carte à cause de la désertification rurale et de l’absorption des communautés de communes », cite-t-il, en exemple.

« Comme tous les français, je pense que la droite et la gauche ne veulent plus rien dire »

Yvan Hirimiris va entamer un tour de la Région de 54 jours et devrait passer par la Haute-Garonne du 11 au 14 octobre. Militant depuis seulement un an à l’UPR, il se prépare à vivre sa première élection : « Je ne suis pas un politique ! Comme tous les français, je pense que la droite et la gauche ne veulent plus rien dire, c’est ce qui m’a poussé à réagir et à m’intéresser à ce parti », confie-t-il. D’après les promesses de candidature déjà récoltées, il devrait être en mesure de présenter une liste complète « et nous avons même une marge de sécurité », affirme-t-il. L’UPR compte plus de 8000 militants sur toute la France, « soit deux fois plus que le NPA et EELV réuni ! » lance le candidat, bien décidé à ce que son parti prenne une place de premier plan sur la scène médiatique.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.