Xavier Spanghero : « Dans certains cantons, on s’est arrêté près du but »

xavier spanghero @kevin figuier

Au lendemain du second tour des élections départementales, la droite accuse le coup d’une défaite cuisante. Elle remporte seulement 3 cantons sur 27, dans un contexte national et local très favorable…

La France devient bleue… Mais quelques bastions socialistes résistent encore et toujours, dont la Haute-Garonne. « Cette performance nationale est formidable pour nous, à la mesure de l’échec gouvernemental… Mais ce phénomène s’arrête dans le sud-ouest », remarque Xavier Spanghero, secrétaire départemental adjoint de l’UMP 31. Comment l’expliquer ? « Par rapport aux résultats des cantonales en 2011, il y a une poussée relativement forte de la droite, dans certains cantons, il nous manque 1 ou 2 points pour l’emporter. On s’est arrêté près du but », relativise-t-il. La montée du FN n’est pas étrangère à cet échec : « Partout où le FN s’est maintenu au second tour – Cazères, Villemur, Revel, Castelginest- nous avons perdu, les électeurs du Front doivent se rendre compte qu’ils ont conforté François Hollande. »

Les résultats ne remettent pas en cause l’effet Moudenc

Une question est sur toutes les lèvres ce lundi : ‘‘Est-ce un désaveu pour Jean-Luc Moudenc, qui a mené campagne auprès des candidats  ?’’ « Les résultats ne remettent pas en cause l’effet Moudenc, car nous remarquons une hausse par rapport à 2011, mais il n’a pas été assez fort », répond Xavier Spanghero, qui ne veut pas omettre la tradition électorale de notre territoire : « Les logiques municipale et départementale ne sont pas les mêmes. Sur la ville, la droite et le centre ont toujours été forts –mise à part la victoire de Pierre Cohen de 1000 voix sur Jean-Luc Moudenc en 2008- sur le département, la droite est historiquement faible ». D’autres départements ancrés à gauche ont pourtant basculé hier… « Mais à part le Rhône, aucun n’est pas passé pour la première fois à droite, on partait de loin », rappelle le secrétaire départemental adjoint.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.