Vrais ou faux adhérents à l’UDI 31 ?

p8 a la loupe

Fichiers. Le président et deux vice-présidents de l’UDI 31 ne vont pas voter pour désigner leur leader national.

 

L’UDI est en pleine campagne interne pour se choisir un président national. Jean-Christophe Fromantin, Yves Jego et Jean-Christophe Lagarde sont déjà venus à la rencontre des militants toulousains … Quant à Hervé Morin, il était à Toulouse lundi dernier. Qui succèdera à Jean-Louis Borloo ? Les militants répondront à cette question le 15 octobre prochain pour le premier tour. Pour autant, et afin d’en finir avec certaines « vieilles » pratiques, le siège national de l’UDI (avec sa Commission Nationale d’Arbitrage et de Transparence) a décidé de faire appel à des huissiers pour contrôler que les fichiers du mouvement soient règlementaires dans un premier temps, puis pour valider les votes finaux. Une opération transparence qui a selon nos informations des effets collatéraux en Haute-Garonne … En effet, dans certaines réunions locales du mouvement centriste on a entendu parler ces derniers mois d’un nombre croissant d’adhésions ; le chiffre de 800 avait même été entendu. Après le passage de l’huissier chargé de contrôler le fichier haut-garonnais, le nombre réel d’adhérents serait retombé à 390 … Plutôt étrange, non ? Près d’une trentaine de noms issus du Nouveau Centre a été rayée, le reste proviendrait essentiellement du Parti Radical. Beaucoup de nouvelles adhésions arrivées justement pour participer au scrutin n’ont donc pas été validées … Mais fait plus étrange, le président départemental Jean Iglesis, ainsi que deux vice-présidents, Hervé Boco et Gérard Folus ne pourront pas non plus participer au vote. Aucun recours n’est possible, et Paris ne révélera les griefs invoqués qu’après le scrutin. Jean Iglesis n’a pas encore envoyé de courrier pour contester cette décision, mais cela ne devrait pas trop tarder … Au niveau national même l’adhésion du père de Jean-Christophe Fromantin (député-maire de Neuilly) aurait été remise en cause. L’UDI a sans doute voulu faire une opération « mains-propres » après l’élection contestée par Rama Yade de Laurent Hénart à la tête du Parti Radical. Même Le Canard Enchaîné a fait part de fichiers gonflés … Cela a-t-il été le cas à Toulouse ? Nous le saurons sans doute bientôt.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.