samedi 10 avril 2021

Contact

Politique Régionales Occitanie : Antoine Maurice présente ses alternatives à la voiture

Régionales Occitanie : Antoine Maurice présente ses alternatives à la voiture

Développement du ferroviaire, dynamisation des mobilités douces et nouveaux usages de la voiture. Voici les propositions de la liste “Occitanie naturellement”, conduite par Antoine Maurice aux prochaines élections régionales.

Antoine-Maurice-
©Archipel citoyen

« La politique de transport actuellement proposée par la Région Occitanie n’est pas à la hauteur des besoins des habitants ni des impératifs climatiques. » C’est ainsi que l’écologiste Antoine Maurice, tête de liste “Occitanie naturellement” aux prochaines élections régionales, évoque les offres de déplacements mises en place par la majorité actuelle de Carole Delga. Pour illustrer ses propos, il énumère les « incohérences » des différents projets en cours.
En commençant par le ferroviaire. « La nouvelle ligne Montpellier-Perpignan est exclusivement dédiée au transport des passagers à grande vitesse. Or, le trafic des camions sur l’A9 génère un problème important de pollution », explique Antoine Maurice. A cela s’ajoute l’abandon du Train des maraîchers entre Perpignan et Rungis, ainsi que l’exploitation de certaines lignes de TER au profit des cars. « Tout cela accroît le trafic routier et donc la pollution de l’air », constate le candidat.
De même, les subventions accordées aux aéroports secondaires de la région pour leur maintien, « à hauteur de 15 millions d’euros », et la création de l’autoroute entre Toulouse et Castres, sont pour lui des exemples typiques de projets allant à l’encontre de toutes considérations écologiques. « Le tout voiture est encore trop privilégié », résume-t-il, en observant, parallèlement, le manque d’alternatives dans le milieu rural.

Stop à la voiture !

La liste “Occitanie naturellement” souhaite ainsi repositionner la politique de transport de la Région. « Notre objectif étant de pouvoir proposer à chaque habitant, une solution de déplacement adaptée, qu’il vive en ville ou à la campagne », précise Antoine Maurice. Pour cela, les écologistes souhaitent créer des “cœurs de mobilité”. Il s’agit de pôles intermodaux qui pourraient être situés dans les villes moyennes, voire les petites villes. Élaborés en concertation avec les différentes intercommunalités, ils permettraient la création de correspondances entre les différents modes de transport existants comme le vélo, le train, les cars, le covoiturage ou encore l’autopartage. Près des gares ou dans les centres-bourgs, « ils offriraient une palette de solutions alternatives à l’automobile, pour tous », souligne les Verts.

Réhabiliter le vélo sur le modèle des Pays-Bas

D’ailleurs, concernant les voitures, Antoine Maurice estime qu’il faut en changer les usages. Il propose ainsi, de développer largement l’autopartage. Une manière de compléter l’offre de transports publics. Pour y parvenir, il souhaite multiplier les aires dédiées dans les petites villes qui en sont dépourvues, notamment par le biais des Cœurs de mobilité. Un parc public de véhicules pourra y être mis à disposition des utilisateurs. Ce dispositif sera complété par la promotion du covoiturage, des transports à la demande et de l’auto-stop, notamment dans des territoires trop peu denses pour y proposer des offres régulières de transports publics.
Dans un même temps, le candidat écologiste ambitionne de réhabiliter la marche et surtout le vélo, hors métropole. « Nous allons entièrement revoir le Schéma régional des véloroutes et des voies vertes, sur le modèle des Pays-Bas, car les milieux ruraux manquent cruellement d’infrastructures sécurisées pour entrevoir les deux roues comme une alternative réelle de déplacement », note Antoine Maurice.

Le ferroviaire, colonne vertébrale de la politique transport d’Antoine Maurice, candidat aux régionales en Occitanie

Quant au ferroviaire, la tête de liste “Occitanie naturellement” en fait sa priorité. En commençant par annoncer la création d’une régie régionale qui permettrait de rationaliser et d’harmoniser l’organisation du trafic sur l’intégralité du territoire. A ce titre, Antoine Maurice entend imposer la mixité fret-passagers sur toutes les nouvelles lignes de train, à l’image de celle reliant Montpellier à Perpignan, dont il promet la mise en service d’ici 2030.
Parallèlement, il assure qu’il s’emploiera au maintien des lignes de TER, comme Auch-Toulouse ou celle reliant Tarbes au Pays-Basque, voire à la réouverture de certains réseaux abandonnés, à l’image de la ligne Tarbes-Bagnères de Bigorre. Un maillage ferré intensifié des villes moyennes donc, mais aussi autour des métropoles par la création d’un réseau type RER. A Toulouse, le déploiement s’appuierait sur le travail déjà avancé du collectif Rallumons l’étoile. A Montpellier, il s’agira de développer le tram-train. Un projet de RER le long du littoral, entre Nîmes et Béziers est également à l’étude.

« Des solutions pour tous et pour chaque type de déplacement, qu’il soit professionnel, quotidien ou de loisir », résume Antoine Maurice. Une offre de transport que le candidat écologiste veut accessible avec un seul et unique billet. Ce ticket polyvalent, valable dans tous les moyens de transport gérés par la Région, serait également soumis à une tarification sociale, conditionnée par les revenus des usagers.

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

Articles en rapport

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Confinement : voici les plus beaux jardins du Tarn ouverts 

La semaine dernière, le Gouvernement annonçait de nouvelles mesures pour lutter contre la Covid-19. Il est actuellement possible de circuler dans un rayon de...

Confinement : une exception pour les sportifs amateurs

Les sportifs amateurs ont droit à un peu plus de liberté. Afin de pouvoir s’entraîner, les licenciés peuvent profiter des installations sportives de leur...

Des dégâts agricoles en raison de la vague de froid 

Cette semaine, les températures sont tombées sous la barre du 0°. Une météo compliquée pour les productions agricoles. Suite à ce froid, des aides...

Le vaccinodrome du Parc des Expositions ouvert 7j/7

Depuis le mercredi 7 avril, le Hall 8 du Parc des Expositions (sur l'île du Ramier, accessible par le pont du Stadium) est ouvert....

Top 5 des idées sorties à Toulouse… et ailleurs !

Une visioconférence sur l'environnement, un match de Coupe d'Europe de rugby, un concert surprise à domicile, un documentaire sur l'aéropostale... Voici quelques idées sorties...

Université Paul-Sabatier : les étudiants de médecine inquiets du maintien des examens

Des étudiants en médecine critiquent les conditions sanitaires de l'organisation des examens à l'université Paul-Sabatier 3, à Toulouse. Les élèves de Premier cycle à la...

Covid : la situation se dégrade dans le Tarn-et-Garonne

Le département de Tarn-et-Garonne a atteint le seuil d’alerte maximale face au Covid. La dégradation de la situation épidémiologique se confirme en Occitanie. Durant la...

Tarn-et-Garonne : la liste des 6 centres de vaccination Covid-19

Centre hospitalier, centre de dépistage et vaccination, Maison de Santé Pluridisciplinaire, cabinet médical... Où se faire vacciner dans le Tarn-et-Garonne ? A Montauban, Nègrepelisse, Moissac, Caussade,...

Vents violents : fermeture des parcs et jardins à Toulouse

En raison d'une alerte météo déclenchée en raison de vents violents, l'ensemble des parcs et jardins public de la ville de Toulouse sont fermés...

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

Les plus lus

Au CHU de Toulouse, des essais prometteurs pour les victimes d’infarctus

Reconfinement : la colère des personnels hospitaliers du CHU de Toulouse

Pour le syndicat CGT représentant les personnels hospitaliers du CHU de Toulouse, le reconfinement n'est qu'une mesure restrictive de plus destinée à pallier les...
Economie Occitanie

Airbus et l’aéronautique en danger : scénario catastrophe pour Toulouse ?

Toulouse pourrait-elle connaître dans les années à venir le même sort que la ville de Detroit aux États-Unis, dévastée par l'effondrement de l'industrie automobile ?...
Bourg d'Oueil

Sorties en Haute-Garonne [1/6] : villages tranquilles et vallées secrètes

A l'heure où le déconfinement s'opère jour après jour en France, le département de la Haute-Garonne a une belle carte à jouer pour relancer...
station ski Superbagnères

Deux jours de ski gratuit dans les stations du Mourtis et de Luchon-Superbagnères !

Une semaine avant leur ouverture officielle, les stations de Luchon-Superbagnères et Le Mourtis offrent deux journées d’accès gratuit à leur domaine skiable, les vendredis 13...

Le plus bel arbre de France est à Sorèze, à 60 kilomètres de Toulouse

Ce mercredi 19 août, le hêtre de Saint-Jammes, à Sorèze, recevra le prix de l’arbre remarquable de l’année 2019, qui récompense le plus beau...

Urbex : 4 lieux improbables à l’abandon à Toulouse

Hôtel, maison de retraite, châteaux, restaurant universitaire, ces bâtiments se sont retrouvés abandonnés du jour au lendemain. Des lieux d'urbex figés dans le temps,...

Covid-19. Le variant breton fatal aux frelons asiatiques

Des chercheurs du Centre de recherche et d'analyses sur la cognition et la réflexologie animale de Toulouse ont observé des effondrements d’essaims de frelons...
Château_de_Montségur

4 idées d’escapades en Ariège pour ce week-end

Il y a tout ce qu'il faut dans la région pour voyager, ne serait-ce qu'une journée. Pour ce week-end du 20 et 21 juin,...