Région : L’opposition se rabiboche-t-elle ?

 

montage a la loupe

Pré-campagne. Les deux groupes d’opposition à Martin Malvy, « Osons Midi-Pyrénées » et « Républicains et territoires », ne vont plus tarder à annoncer leur fusion. Mais en coulisses rien n’est simple.

 

En amont du scrutin régional de 2010, l’UMP avait organisé une primaire pour désigner son leader chargé alors d’attaquer la citadelle Malvy. Brigitte Barèges, qui n’avait pas encore de soucis avec ses comptes de campagne, remporta ce combat-là face au tarbais Gérard Trémège, qui est, lui désormais, une cible de Médiapart. Entre les deux, la hache de guerre ne fut jamais réellement enterrée, au point que rapidement l’opposition régionale se scinda en deux groupes : d’un côté « Osons Midi-Pyrénées » présidé par le tarnais Jacques Thouroude, de l’autre « Républicains et Territoires » dont le leader est resté Gérard Trémège. Aujourd’hui, et alors que la campagne régionale se profile (décembre 2015), les deux groupes vont enfin fusionner dans les jours qui viennent … Les élus des deux groupes se sont même mis d’accord le 29 octobre dernier en marge de la dernière séance plénière, et ont co-signé une lettre qui aurait déjà dû être rendue publique. Un léger retard à l’allumage dû à la mise en ligne d’un article de Médiapart concernant le maire de Tarbes … Mais peut-être pas que ! Car si tout le monde semble s’accorder sur le fait que l’union est nécessaire avant une entrée en campagne, tout est loin d’être réglé et sur le fond et sur la forme entre les uns et les autres. Dans l’entourage de Jacques Thouroude on considère depuis longtemps que « cette séparation est une aberration dans le contexte actuel. » Dans l’autre groupe on s’interroge encore en off : « La question de la gouvernance n’est pas réglée ; la répartition des tâches encore floue. » Malgré des désaccords encore palpables, l’opposition sera donc unifiée pour la prochaine plénière avec Jacques Thouroude comme président, et Gérard Trémège comme porte-parole. Mais derrière cette vitrine, il reste les ambitions de chacun pour les mois qui viennent. Jacques Thouroude veut peser de tout son poids, pour devenir incontournable en vue de la future campagne régionale … Officiellement il s’est positionné auprès de ses instances parisiennes pour le leadership. En décodé, il souhaite être un passage obligé si une personnalité plus médiatique était finalement désignée … Quant à Gérard Trémège, même s’il n’en parle pas, il n’a peut-être pas dit son dernier mot.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.