lundi 27 septembre 2021

Contact

PolitiqueDécision tardive, constat d'échec : la réaction des élus locaux au renforcement...

Décision tardive, constat d’échec : la réaction des élus locaux au renforcement des mesures à Toulouse et en Haute-Garonne

Après les annonces d’Emmanuel Macron, comment les élus locaux réagissent-ils au renforcement des mesures sanitaires à Toulouse et en Haute-Garonne ?  

mesures Toulouse Haute-Garonne
Comme depuis le début de l’épidémie, Jean-Luc Moudenc se montre mesuré sur le renforcement des mesures à Toulouse et en Haute-Garonne ©PS

Suite aux annonces du président de la République Emmanuel Macron, la Haute-Garonne va faire l’objet, comme l’ensemble des départements français, de “mesures renforcées de freinage” pour endiguer la troisième vague de l’épidémie de Covid-19.

Des nouvelles mesures très contraignantes pour Jean-Luc Moudenc

Une décision qui n’a pas manqué de faire réagir les élus locaux. Dès hier soir, avant l’allocution d’Emmanuel Macron, Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse estimait qu’il fallait arrêtait de “jouer avec les nerfs de Français” et que “seule l’accélération de la vaccination [était] la solution, par la fourniture plus intense et plus rapide des doses”. Déclarant ne pas douter que les mesures annoncées seraient “dictées par la nécessité sanitaire, l’édile ajoutait que “des fermetures supplémentaires, notamment des établissements scolaires, seraient un coup de plus, extrêmement préjudiciable, porté à l’économie française et aux Français”.

Alors que ce dernier vœu de Jean-Luc Moudenc n’a pas été entendu par le président de la République, Jean-Luc Moudenc, se garde, ce jeudi 1er avril, de tout commentaire sur les  mesures annoncées, qu’il juge toutefois “très contraignantes”. Et se contente d’appeler à nouveau à l’accélération de la politique vaccinale.

Un constat d’échec pour Antoine Maurice

Du côté de l’opposition municipale à Toulouse, Antoine Maurice, lui, évoque sans détour un constat d’échec et regrette des “fermetures qui vont toucher les plus modestes”. Pour celui qui est également candidat aux élections régionales en Occitanie, “le cap devrait être une politique équilibrée pour assurer la meilleure santé des citoyen-ne-s”.

Georges Méric : “une prise de décision tardive”

Quant au président du Département de la Haute-Garonne, Georges Méric, il assure ce matin prendre acte de ces mesures “nécessaires pour freiner en urgence l’épidémie”, soulignant que les établissements scolaires, dont le Département a la compétence, “sont des lieux de contamination avérés”. Ce dernier regrette néanmoins “une prise de décision tardive, après des mois de tergiversations qui ont rendu l’épidémie hors de contrôle”.

Proposition de vaccinodromes supplémentaires dans le département

Comme Jean-Luc Moudenc, le président du Conseil départemental appelle à “l’impératif de l’accélération de la vaccination, seule porte de sortie de cette épidémie”. L’élu rappelle, par ailleurs, qu’aucune suite n’ait été donnée à sa proposition faite au préfet de Région. “Nous pouvons dans les prochaines semaines mettre en place quatre vaccinodromes supplémentaires dans le département. Il ne manque aujourd’hui que les doses et nous renouvelons notre demande auprès des pouvoirs publics en ce sens, afin d’ouvrir ces centres dans les meilleurs délais”, assure-t-il.

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img