lundi 26 juillet 2021

Contact

PolitiqueQuand Gérald Darmanin ironise sur la défaite d'Aurélien Pradié aux régionales

Quand Gérald Darmanin ironise sur la défaite d’Aurélien Pradié aux régionales

Lors de la séance de questions au gouvernement, ce mardi 29 juin à l’Assemblée nationale, Gérald Darmanin, le Ministre de l’intérieur, a ironisé sur le ”beau résultat” d’Aurélien Pradié aux élections régionales en Occitanie.

Darmanin Pradié
Aurélien Pradié (à gauche) et Gérald Darmannin (à droite) © DR / Pierrot 75005

La passe d’arme qui a eu lieu, ce mardi 29 juin à l’Assemblée nationale, entre Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur et Aurélien Pradié, député Les Républicains et candidat malheureux aux élections régionales en Occitanie pourrait servir d’exemple à deux locutions françaises : ”l’hôpital qui se moque de la charité” et ”tirer sur l’ambulance”.

En effet, lors de la séance de questions au gouvernement, Aurélien Pradié, qui est arrivé dernier de la triangulaire du second tour de l’élection régionale en Occitanie a interrogé le ministre de l’intérieur sur la responsabilité du gouvernement dans l’abstention record qui a marqué ce scrutin. Celui-ci a notamment rappelé l’importance « d’abandonner la mise en scène et le en-même temps » au profit d’une « politique porteuse d’idéal ». Un vœu de retour à une forme de sincérité qui sonnait comme une critique de l’approche extrêmement centrée sur la stratégie et la communication de la politique mise en place par le gouvernement. Ce qui n’a pas plu à Gérald Darmanin.

Une querelle de perdants

Saisissant la perche qui lui était tendue, le Ministre de l’intérieur ne s’est pas fait prier pour lancer une pique à son adversaire politique du jour. Feignant la confusion, celui-ci a éludé la question, préférant rappeler la défaite électorale d’Aurélien Pradié. « J’ai pas compris tellement le sens de votre question, sauf si elle sonnait comme une autocritique pour votre beau résultat aux élections régionales (sic) », a donc ironisé Gérald Darmanin qui, de son côté, était candidat sur une liste éliminée dès le premier tour dans les Hauts-de-France.

Le dernier mot

Piqué au vif, Aurélien Pradié a prolongé l’échange d’amabilités sur les réseaux sociaux. « Recevoir des leçons de droiture politique par Gérald Darmanin, c’est comme recevoir des leçons de justice fiscale par Jérôme Cahuzac. L’élégance et le talent en moins. Pour me consoler, je pense aux grands ministres de l’Intérieur que notre pays a eu », a twitté le député, de manière à s’octroyer le dernier mot, un peu plus tard dans la journée. À la fin, on n’en vient à ne plus trop savoir qui est l’hôpital et qui est la charité.

 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img