vendredi 4 décembre 2020
Politique : Sabrina Suze travaille plus pour gagner… Aussonne

[Portrait] : Sabrina Suze travaille plus pour gagner… Aussonne

Déterminée. Depuis les dernières élections municipales, Sabrina Suze ne lâche rien à Aussonne. Aujourd’hui dans l’opposition, elle reste active sur le terrain et se prépare déjà pour 2020.

 

Il s’en est manqué de peu pour qu’Aussonne bascule, en mars dernier. La maire socialiste sortante, Lysiane Maurel, a été réélue avec 27 voix d’écart. En face d’elle, une coalition un peu particulière : Sabrina Suze, candidate UMP alliée avec Frédéric Salaun, ancien adjoint PRG. Si les ralliements de second tour durent rarement, celui-là semble avoir tenu le choc de la défaite : « On travaille dans l’opposition ensemble. On s’entend très bien, car on a réussi à laisser nos étiquettes politiques de côté pour la commune », affirme Sabrina Suze. Née à Aussonne, la jeune femme connaît bien son terrain, les gens, les dossiers, les problématiques. Loin de se laisser abattre par la dernière élection, elle ne retient qu’une chose : « Les gens avaient envie de changement donc je suis très motivée à préparer le terrain pour dans 6 ans », s’exclame-t-elle. Cela signifie concrètement « créer des liens, faire des alliances, et construire le programme de la reconquête avec Frédéric Salaun, car on reste unis », insiste l’élue. Qu’on ne s’y trompe pas. Si localement, elle est prête à s’allier avec le PRG, Sabrina Suze assume pleinement les couleurs de son parti.

Une sarkozyste convaincue

À l’UMP depuis ses 18 ans, elle a eu le déclic en découvrant la politique menée par Dominique Baudis lorsqu’elle travaillait à la mairie de Toulouse. En 2008, elle se lance dans la campagne municipale à Aussonne auprès du candidat UMP Julien Ferté. Elle est alors seconde de la liste. Deux ans plus tard, elle rejoint l’équipe de Brigitte Barèges pour les régionales, puis elle se présente aux législatives en tant que suppléante de Grégoire Carneiro (maire de Castelginest). Ces diverses expériences renforcent ses convictions et sa détermination. Aujourd’hui, elle soutient Nicolas Sarkozy pour la présidence du parti et même pour les prochaines présidentielles, « s’il est candidat », précise-t-elle. L’ancien chef de l’État est, pour Sabrina Suze, « celui qui peut remettre de l’ordre à l’UMP et redresser la France. C’est le seul à qui on peut faire confiance. » Elle souligne avec ferveur « sa droiture exemplaire », en refusant de croire aux différentes affaires qui entourent l’ancien président. « Ce n’est que de la jalousie ! Et des manœuvres pour l’empêcher de revenir », lance-t-elle. Sabrina croit plus que jamais aux valeurs « de la justice, du travail et du mérite, ‘‘travailler plus pour gagner plus’’, je suis tout à fait d’accord. » Elle regarde avec un certain mépris « le laxisme de François Hollande » et avec une certaine réjouissance la « montée de la droite ». Le contexte national « est très bon pour l’UMP et le FN ». À Aussonne, elle connaît des gens proches des idées de Marine Le Pen, « mais la grande majorité d’entre eux ont voté pour nous », assure-t-elle. En dehors de ses activités politiques, Sabrina Suze doit jongler avec sa vie personnelle de maman et sa vie professionnelle (elle travaille pour le ministère de l’Intérieur, ndlr) : « J’arrive à bien gérer tout ça, surtout que depuis la fin des élections le rythme s’est un peu calmé », témoigne-t-elle, en ayant conscience du travail qu’il reste à accomplir, des combats qu’il reste à mener dans sa commune : « Freiner les constructions d’immeubles, obtenir davantage d’ouvertures de crèches, refaire les infrastructures inadaptées… » énumère-t-elle. Pour Sabrina Suze, la campagne ne s’est pas vraiment arrêtée.

 

En 3 dates :

1998 : Elle s’encarte à l’UMP.

2008 : Elle est élue d’opposition à Aussonne.

2014 : Elle est tête de liste aux municipales aussonnaise.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport