lundi 10 mai 2021

Contact

Politique Bruno Costes : Patron de la PME ‘‘Pibrac’’

[POLITIC PORTRAIT] Bruno Costes : Patron de la PME ‘‘Pibrac’’

Coup de théâtre. Maire fraichement élu à Pibrac, suite à l’annulation des élections municipales de 2014, Bruno Costes a tout à faire. Mise en place de l’équipe, du programme, du réseau, et se faire connaître.

 

Bruno Costes est un homme de sciences, un homme d’entreprise, un pragmatique. Parisien d’origine, il est arrivé en région toulousaine pour « des raisons professionnelles » en 1998. Docteur en physique-chimie et ingénieur, il est embauché dans une « grande entreprise du secteur aéronautique » pour ne pas la nommer. L’occasion de se rapprocher de sa famille aveyronnaise. Il s’installe avec son épouse à Pibrac, « ville que j’ai de suite apprécié pour son authenticité et sa qualité de vie ». Mais très vite, il est frappé par « la dégradation » de ce joli village, « touché notamment par les problèmes de circulation et de mobilité ». Il s’implique dans l’association ‘‘Pour Pibrac, mon village’’ « qui avait pour objet de faire des propositions alternatives à celle de la municipalité sur divers sujets », explique-t-il. Une association à visée politique, qui lui vaut d’être sur la liste d’opposition à Robert Bon en 2008, menée par Pascal Miralles. Il devient élu d’opposition et transforme l’association en ‘‘Agir pour Pibrac’’ pour mener sa propre campagne en 2014. Encarté à l’UMP depuis l’élection de Nicolas Sarkozy en 2007, Bruno Costes a été séduit par l’homme « car il fallait faire bouger la France et simplifier l’organisation territoriale ». Aujourd’hui, il se montre plus réservé sur son soutien à l’ancien chef de l’Etat en vue des présidentielles… « C’est un peu prématuré », selon lui. Mais il reste fidèle à ses valeurs : « le respect, le travail, la famille », résume-t-il.

« La ville est un produit à dynamiser, à promouvoir, à accompagner »

A la tête d’une équipe divers-droite, qui mêle UMP, UDI et Modem, Bruno Costes gère la ville comme une entreprise « avec sens du pratique et de la bonne gestion ». Pour lui,  « la ville est un produit à dynamiser, à promouvoir, à accompagner, donc il faut une vision de chef d’entreprise car la logique du privé c’est l’efficacité et l’optimisation ». Alors qu’il vit ses premiers pas en tant que maire,  il fait valoir sa carrière de cadre supérieur (actuellement directeur des affaires publiques et environnement, ndlr) comme un atout de poids « qui me permet d’avoir les compétences nécessaires pour gérer une ville ». D’ailleurs Bruno Costes a décidé de poursuivre son activité professionnel à côté de son mandat : « C’est un peu rude, d’autant qu’au début il y a tout à mettre en place mais j’espère atteindre un rythme de croisière dans quelques temps », avoue-t-il. Son poste lui confère une certaine sensibilité aux questions du développement durable, qui se figurent parmi les priorités de son programme : « La forêt de Bouconne est le poumon vert de Toulouse métropole, nous devons le préserver ! » lance-t-il à titre d’exemple. Plus généralement, il compte axer son action autour de trois piliers : « Garder l’authenticité de Pibrac, améliorer son attractivité économique mais aussi sa desserte en matière de transports en commun. » Pour l’heure, il garde dans son viseur deux projet d’envergure : un lycée qui doit voir le jour en 2017, lancé par l’ancienne municipalité et dont certains aménagements ont été revus par son équipe, et la zone de l’Escalette qui se destinait à être une zone de logistique mais qui pourrait se spécialisée aux entreprises de haute technologie. « Nous sommes en réflexion avec plusieurs acteurs économiques de la région pour que l’activité de cette zone s’inscrive dans une complémentarité avec les grands projets structurants de Toulouse métropole », indique le maire. Métropole qu’il a intégré, de fait, lors de son élection, et dont il devrait bientôt être président de commission…

 

 

En trois dates :

1998 : Il s’installe à Pibrac

2007 : Il s’engage à l’UMP

2015 : Il est élu maire

Articles en rapport

Toulouse : top 5 des actus à ne pas manquer cette semaine

La généralisation de la vaccination pour tous, la grève des services de réanimation, la 1ère édition de Mai à Vélo, la diffusion d'un téléfilm...

Récap d’actu : modalités de déconfinement, vaccination et Christophe Revault

La semaine dernière nous apprenions les modalités de déconfinement nationale. Cette semaine, les modalités à Toulouse ont été précisé. En même temps, la campagne...

Participez à la métamorphose de la rue de Metz

La rue de Metz prépare sa métamorphose. Vous pouvez d’ailleurs faire des propositions afin de dessiner le nouveau visage de cet axe du centre-ville...

In the same boat : une exposition photo sur les migrants en Méditerranée

Le photoreporter Francesco Zizola expose à la galerie 3.1. Avec In the same boat, il propose une immersion au milieu des réfugiés dans un...

Le festival Grindhouse Paradise reporté en septembre 

Initialement prévu pour avril 2021, le festival Grindhouse Paradise est reporté à septembre 2021. Un événement qui propose des films de genre contemporains à...

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img