Politique

Occitanie. Une augmentation de près de 10 % des indemnités des conseillers régionaux

Lors de la deuxième assemblée plénière du conseil régional d’Occitanie, la présidente Carole Delga a proposé d’appliquer une augmentation de 9,8 % des indemnités de l’ensemble des conseillers régionaux. Un rattrapage de l’inflation qui passe mal auprès de l’opposition.

Carole Delga propose une augmentation de l’indemnités des élus au Conseil régional de l’Occitanie © Conseil régional Occitanie / Pyrénées Méditerranées

En 2016, le conseil régional d’Occitanie avait fait le choix de ne pas augmenter les indemnités de ses élus alors que la récente fusion des régions lui en offrait la possibilité. Un geste symbolique alors que planait l’ombre de l’austérité budgétaire, mais qui appartient désormais au passé. En effet, la présidente Carole Delga, confortablement réélue à son poste, vient de proposer, lors de la deuxième assemblée plénière, ce vendredi 16 juillet 2021, un rattrapage de l’inflation pour les 6 années de mandat précédent et en prévision de celle à venir pour les 6 prochaines années. Soit 9,8 % d’augmentation.

Les conseillers régionaux recevront donc désormais 2503 euros au lieu de 2280 jusqu’à maintenant. Les vice-présidents bénéficieront de 313 euros supplémentaire pour atteindre 3506 euros d’indemnité. Quand à la présidente, ses indemnités dépasseront désormais les 6000 euros pour s’établir à 6039 euros contre 5500 avant sa réélection.

Une augmentation critiquée par l’opposition

L’opposition s’est immédiatement prononcée contre cette proposition qu’elle juge malvenue « à l’heure où nos concitoyens doivent supporter des efforts difficiles ». Le groupe minoritaire Occitanie Courageuse a donc regretté que la présidence « rompe avec cet effort et cet exemplarité » en pleine crise sanitaire et économique. Et, surtout, que les trois millions d’euros que coûtera à la collectivité cette augmentation n’aient pas été alloués à des causes comme le handicap, la lutte contre la pauvreté ou contre les violences faites aux femmes et aux enfants.

La loi permettait une augmentation encore supérieure

Au moment de soumettre sa proposition d’augmentation, Carole Delga a tenu a rappeler que les indemnités des élus du conseil régional restent inférieures de 6 % à ce que permet la loi et que, en ne consommant que 94 % de l’enveloppe globale dédiée aux indemnités, l’Occitanie est la quatrième région la plus économe de France. En restant légèrement en dessous du plafond légal, l’Occitanie économiserait donc toujours trois millions d’euros. Enfin, celle-ci a rappelé que les indemnités étaient conditionnées à l’assiduité. La proposition a finalement été adoptée avec, entre autres, le soutien des groupes communiste et écologiste.

Nicolas Belaubre

Recent Posts

Toulouse. Présidentielle, législatives… François Piquemal assume son engagement et répond aux critiques de la majorité

Critiqué par le groupe de la majorité au conseil municipal de Toulouse, François Piquemal défend…

4 heures ago

La 10e édition du festival Fifigrot débute aujourd’hui à Toulouse

Le festival grolandais Fifigrot débute ce lundi 20 septemb', à Toulouse. Une dixième édition pleine…

5 heures ago

La délinquance est en forte baisse à Carcassonne, dans l’Aude

Le préfet de l'Aude communique des chiffres qui illustrent la forte tendance à la baisse…

6 heures ago

AZF : la série documentaire à ne pas rater sur France 3 Occitanie

La série documentaire AZF, de Sandrine Mercier et Juan Hidalgo, sera diffusée sur France 3…

7 heures ago

Montauban : une journée dédiée à la jeunesse, ce vendredi 24 septembre

Porté par le Pôle Jeunesse du Grand Montauban, le Jeun’s day est un événement créé…

8 heures ago

Tour Occitanie : déboutées de leur recours, les associations n’en démordent pas

Le tribunal administratif de Toulouse vient de rejeter le recours de trois associations opposées à…

10 heures ago