dimanche 25 octobre 2020
Politique Nadia Pellefigue présente ses 70 colistiers

Nadia Pellefigue présente ses 70 colistiers

Après Antoine Maurice et Jean-Luc Moudenc, Nadia Pellefigue est la troisième candidate à dévoiler l’ensemble de sa liste pour partir à l’assaut du Capitole. Une équipe reposant, comme prévu, sur un équilibre entre membres des partis politiques (PS, PC, PRG) et personnalités non encartées.

Nadia Pellefigue avait laissé la porte ouverte jusqu’au 10 janvier pour d’éventuels ralliements de dernière minute. Visiblement, personne ne s’y est engouffré et les positions sont désormais figées. Comme prévu, les membres des partis politiques, qui constituent la moitié de l’équipe finale, sont issus des trois formations engagées depuis plusieurs mois auprès de la fondatrice du mouvement Une : le PS, le PC et le PRG. Les socialistes sont de loin les mieux représentés avec 23 candidats, dont plusieurs actuels ou anciens conseillers municipaux comme François Briançon, Martine Martinel ou Cécile Ramos. Huit places sont occupées par des militants communistes et trois, par ceux du Parti radical de gauche.

Magyd Cherfi sur la liste

La principale surprise est donc à trouver dans l’autre moitié de la liste, composée de personnalités non encartées, avec la présence de l’artiste et écrivain Magyd Cherfi en 68e position. Le parolier emblématique du groupe Zebda était de l’aventure des Motivés aux municipales de 2001, avant de soutenir Pierre Cohen en 2008 : « Je suis de gauche et j’ai envie que Toulouse le soit aussi, cela me manque. Je regrette que le rassemblement ne soit pas plus large mais Nadia Pellefigue me semble la mieux placée pour l’incarner », a-t-il expliqué.

À ses côtés, la plupart des femmes et hommes présents s’engagent pour la première fois dans une campagne. Chacun leur tour, ils ont dressé un concert de louanges à celle qui les a réunis : « Nadia Pellefigue ne se contente pas d’appliquer une pastille citoyenne sur un programme déjà construit, il y a une vraie réflexion collective », assure par exemple Meryl Srocynski, ingénieure travaillant sur les inégalités sociales de santé.

« Je suis pour la troisième ligne de métro »

La moyenne d’âge des 71 candidats est de 47 ans. « Comme celle des habitants de Toulouse », précise Nadia Pellefigue. « Notre équipe se veut à l’image de la ville, de la diversité des talents et des origines qui s’y trouvent. »

Tandis que la veille, Jean-Luc Moudenc avait accusé ses adversaires d’avancer masquer, la candidate a profité de la présentation de sa liste pour mettre les choses au point, notamment sur la troisième ligne de métro. « Il souhaite faire de ce sujet un référendum et feint de ne pas bien comprendre. Mais contrairement à lui, nous assumons ce que nous sommes. Je suis pour la troisième ligne, je ne peux pas le dire plus clairement », lance-t-elle. Quant à d’éventuelles fusions au soir du premier tour, Nadia Pellefigue affirme qu’elle ne se reniera pas et que sa seule boussole sera la qualité du projet. « Je ne fais pas de politique fiction. Nous prétendons uniquement être dans la meilleure position possible pour faire des choix ».

La liste complète

1-Nadia Pellefigue (PS)

2-Michel Lacroix, chef d’entreprise

3-Régine Lange, consultante en environnement

4-Claude Raynal, cadre de la fonction publique et sénateur (PS)

5-Sandra Forgues, présidente du CREPS

6-Pierre Lacaze, infirmier et élu d’opposition (PC)

7-Carole Maurage, cheffe d’entreprise

8-François Briançon, chargé de communication et élu d’opposition (PS)

9-Sehmia Duval, directrice d’école (PS)

10-Pierre-Nicolas Bapt, chargé de mission tourisme (PRG)

11-Camille Naude, cheffe d’entreprise

12-Johan Langot, directeur d’association

13-Martine Lucas, assistante de comptabilité (PC)

14-Vincent Gibert, cadre de la fonction publique et élu départemental (PS)

15-Martine Martinel, retraitée (PS)

16-Jean-Marc Barès, bibliothécaire et élu d’opposition (PC)

17-Émilie Dalix, chargée de mission développement durable

18-Nicolas Tissot, cadre en télécom

19-Meryl Srocynski, ingénieure d’étude et de recherche

20-Abdul Djouri, chorégrahe et directeur artistique

21-Cécile Ramos, fonctionnaire d’état (PS)

22- Ousseynou Diaw, artisan-commerçant (PS)

23-Nathalie Pardailhé-Dragne, militante associative (PRG)

24-Grégory Martin, chargé de mission

25-Ines Goffre-Pedrosa, salariée dans la valorisation des déchets (PC)

26-Johan Bedel-Navarro, cheminot

27-Émilie Deles, entrepreneuse

28-André Ducournau, président d’une association d’ESS

29-Claire Thuriès, doctorante en droit (PS)

30-Julien Klotz, ingénieur aéronautique (PS)

31-Fatiha Adjelout, employée de la fonction publique (PS)

32-Mohamed Hamami, agent territorial

33-Valérie Randé, directrice opérationnelle déléguée à l’innovation

34-Pierre Dufresnes, président de la SATT Toulouse

35-Christine Dubois, comptable (PS)

36-Jérôme Monamy, cheminot (PC)

37-Florence Sedes, professeur des universités

38-Jean Mirassou, chargé de mission (PS)

39-Judith Almaric, avocate (PS)

40-Jérôme Frare, enseignant

41-Nelly Filouse, agent Enedis

42-Arnaud Lemoine, consultant stratégie et innovation

43-Milena Wittmann, fonctionnaire stagiaire

44-Tony Marchand, délégué aux systèmes d’information

45-Nathalie Mader, maître de conférence en droit (PS)

46-Kévin Louis, ingénieur en informatique

47-Annie Dutech, enseignante

48-Jean Arroucau, travailleur social (PS)

49-Anaïs Saint-Aubin, chargée de développement touristique

50-Assan Lakeoul, travailleur social (PC)

51-Margaux Serbat, étudiante (PRG)

52-Cédric Andrieu, juriste (PS)

53-Corine Verdier, consultante et formatrice

54-Louis Tonna, étudiant (PS)

55-Françoise Cayla, médecin à la retraite

56-Jean-Pierre Brousset, chef d’entreprise

57-Abbasia Hadjadj, aide soignante (PS)

58-François Prévoteau du Clary, médecin hospitalier (PS)

59-Corine Lajaunie, directrice de crèche

60-Missoum Bouargoub, plombier

61-Céline Kra, secrétaire (PS)

62-Jacques Rouquayrol, agent EDF (PC)

63-Farida Aoulad Omar, coordinatrice de projets

64-William Durand, demandeur d’emploi (PS)

65-Aude Cazare, agent territorial (PS)

66-place réservée

67-Corinne Farlat, cheffe d’entreprise

68-Magyd Cherfi, artiste et écrivain

69-Laura Pibou, secrétaire administrative (PC)

70-Jean-Marie Bez, retraité (PS)

71-Paule Kechteil, retraitée

Nicolas Mathé
Pigiste, il a observé l’actualité pour différents titres de la presse écrite locale et nationale pendant presque 10 ans, avant d’intégrer la rédaction du journal en février 2018 pour se consacrer exclusivement à la quête des solutions de demain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport