Mélenchon, « porte-parole du Grand Monde »

Il était en forme le Mélenchon hier soir salle Osète. Cette réunion publique autour de l’« éco-socialisme », improvisée quasi en dernière minute, et profitant de la venue du camarade « Méluche » au congrès de la CGT, a connu un vrai succès. 200 personnes étaient attendues, près de 400 se sont regroupées comme dans un amphi, autour du mentor de la « révolution citoyenne. » L’occasion pour le tribun de réfuter l’idée que nous sommes en crise, « ce terme ne veut plus rien dire. La réalité est que nous ne reviendrons plus jamais au monde actuel. » Car si Jean-Luc Mélenchon se refuse à être dans un carcan techno-médiatique qui impose le concept de crise, il avance une thèse qui veut que notre système subit aujourd’hui plusieurs « bifurcations », qu’elles soient anthropologiques, économiques ou écologiques. « Il n’y a pas de chocs de civilisations, mais uniquement des chocs d’intérêts » rajoute-t-il même le verbe toujours aussi haut, et attaquant clairement nos gouvernants en place : « Il y en a marre de tout faire pour être bien avec Mme Merkel ! » Appelant l’assemblée à ne plus se laisser faire, et à promouvoir son éco-socialisme, « apporter des réponses concrètes à des problèmes concrets », Jean-Luc Mélenchon n’a pas oublié non plus de parler municipales : « En 2014 nous serons autonomes ! Camarades, ne collez pas à ce système. » Le PC local emmené par Pierre Lacaze, qui souhaite ouvertement travailler avec le PS, aura sans doute apprécié avec modération. Jean-Christophe Sellin et Myriam Martin sont eux galvanisés.

Thomas Simonian

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.