jeudi 3 décembre 2020
Politique Mairie / Une intersyndicale chaotique

[LES COULISSES DE L’INFO] Mairie / Une intersyndicale chaotique

Tracas. La semaine passée nous rencontrions l’UNSA dans le cadre d’un article sur le fonctionnement des syndicats. A cette occasion les représentants syndicaux soulevaient une inquiétude quant aux droits syndicaux qui semblaient menacés…

« On est en train de tuer des syndicats » lance Francis Rivière à ce moment secrétaire syndical adjoint de l’UNSA. Au local de l’UNSA tout le monde est en ébullition : le téléphone ne cesse de sonner, on rassemble les troupes, les représentants se coupent la parole… Dans le viseur du syndicat une annonce du capitole de potentiellement rogner les moyens alloués aux syndicats. Ce qui revient en somme à leur déclarer la guerre. Ni une ni deux les représentants ont chaussé leurs meilleurs slogans pour défendre leurs droits à défendre ceux des autres. Banderoles et tracts sont en cours afin de réunir une intersyndicale qu’on nous promet saignante. Vendredi dernier lesdits syndicats remontés comme des pendules devaient rencontrer l’élu en charge du personnel, Henri de Lagoutine pour amorcer les négociations. Pourtant le weekend passé : silence radio.

 

Liaisons dangereuses

Côté UNSA on explique en ce début de semaine donner finalement « quelques jours de plus à la mairie pour recevoir un note de cadrage explicative ». Soit un report au 3 février pour l’ultimatum annoncé : « Si à cette date on n’a pas de courrier de Mr Lagoutine, l’intersyndicale prendra ses dispositions ». Car la cohésion avait l’air solide. Mais il semble finalement qu’elle n’en ait que l’air. Car lorsque l’on contacte FO, les choses sont toutes autres : « Originellement on croyait que la mairie voulait réduire le poids des syndicats mais l’élu en charge du personnel nous a dit que non… » annonce tranquillement Pascal Maynaud, secrétaire général FO, « on a tous eu un courrier en main propre et par mail ». Une promesse qui en contente certains mais ne fait pas l’unanimité. Lorsqu’on lui demande son avis, Joël Arnaud ancien trésorier chez FO mairie, (radié du syndicat suite à son dépôt de plainte contre André Falba, voire l’enquête du JT n°622) dit pourtant : « FO essaie de copiner avec les élus mais ils seront obligés de suivre les autres. Le risque si ce qui est annoncé est appliqué est que chaque syndicat tombe à deux permanents, or c’est bien FO qui aurait le plus à perdre de cette situation ». Francis Rivière, nouveau secrétaire général du syndicat UNSA assure que « tous les syndicats répondent présents depuis le début » mais avoue rapidement qu’ « on pressent que FO mairie pourrait sortir car ils n’ont pas foncièrement les mêmes méthodes ». A noter que L’UNSA est née d’une scission avec FO. Et que le petit syndicat « la Fédération autonome » est lui-même né d’une scission avec l’UNSA. Chacun voit midi à sa porte.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport