JLM, des paroles et des actes.

Moudenc-3Présidence. Le maire de Toulouse quitte la tête des  Républicains. Derrière cette décision se cache de gros enjeux.

 

Le maire de Toulouse l’avait annoncé durant la campagne municipale, « je serai le maire de tous les Toulousains. » Avec cette promesse gravée dans le marbre de démissionner de la présidence départementale de l’UMP d’alors, des Républicains d’aujourd’hui. Pourtant, il aura tout de même fallu attendre plus d’un an de mandature au Capitole pour que Jean-Luc Moudenc passe des paroles aux actes. Explications ? L’édile aime tirer les ficelles de l’échiquier politique pour mieux tenir les hommes. Son parcours en atteste, il a toujours joué les stratèges… C’est notamment ainsi qu’il est devenu un maire surprise en 2004, ou un député plutôt inattendu en 2012. Rester à la tête de la fédération des Républicains lui a permis cette année d’avoir la mainmise sur les investitures qui ont été délivrées aux élections départementales, et sur les préparatifs des Régionales. Mais toujours en stratège, JLM sait désormais qu’il faut tourner cette page pour se préparer à durer dans le temps. Les Toulousains sont ainsi, le virage à droite toute n’est définitivement ( ?) pas leur tasse de thé…  Pour travailler politiquement sur le long terme il faut donc se bâtir l’image d’une statue du commandeur. Passer pour le fédérateur de toute une population, être le rassembleur. Chose est donc désormais faite depuis dimanche dernier : « J’ai décidé de quitter mes fonctions de Président de la Fédération des Républicains 31… » De nouvelles élections internes seraient donc prévues en janvier 2016, et Laurence Arribagé devrait faire office de présidente par interim. En attendant d’être la présidente élue ? On peut le penser. L’ascension fulgurante de la députée continue donc… Celle qui est aussi secrétaire nationale des Républicains (et membre du bureau politique), adjointe au maire de Toulouse et élue métropolitaine ne cesse de monter les marches en quatrième vitesse. Pour s’arrêter où ? Même si en coulisses tout n’est pas toujours simple, le tandem Moudenc-Arribagé continue à fonctionner avec efficacité. Mais les futures primaires de la droite et du centre pourraient être le grain de sable capable d’enrayer la machine. L. Arribagé soutiendra Sarko… Et J.L Moudenc ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.