dimanche 24 octobre 2021

Contact

PolitiqueFront de Gauche : la fracture se consomme…

Front de Gauche : la fracture se consomme…

 

Froid. Entre le Parti de gauche et les communistes, il y a comme un froid depuis les élections municipales… et les désaccords de fond entre les partis ne semblent pas s’estomper avec le temps.

« La direction du Parti communiste toulousain a toujours eu du mal avec la stratégie d’autonomie du Front de Gauche par rapport au PS. » La pique vient de Romain Jammes, militant toulousain du Parti de Gauche. L’alliance des communistes avec Pierre Cohen en mars dernier n’est toujours pas digérée… « Il n’y a pas de chamailleries, précise-t-il, mais il n’y a pas d’avancées non plus. » Les élections départementales approchant à grand pas, les « premières discussions commencent mais rien n’est figé », avoue le militant, qui voit le Parti de Gauche se rapprocher des Verts : « Il y a une certaine proximité car ils sont très critiques vis-à-vis du gouvernement, et on se retrouve sur la question de la VIe République. » Ce sont bien là les deux leitmotivs du Parti de Gauche, dans lesquels le Parti communiste ne se retrouve pas forcément… « Nous, nous travaillons avec l’ensemble de la gauche, y compris le PS dont une grande partie est contre le gouvernement », explique Pierre Lacaze, secrétaire départemental du PCF 31. Pour lui, le PG est « un parti jeune trop centré autour de son ex-dirigeant et de la VIe République », alors que les communistes raisonnent sur des problématiques locales, « sur les idées et les programmes et non sur les stratégies politiciennes », tacle Pierre Lacaze, qui compte bien continuer à discuter avec les socialistes : « Nous avons toujours travaillé ensemble, même du temps où Jean-Luc Mélenchon et Jean-Christophe Sellin étaient au PS, moi je n’y ai jamais été, je n’ai pas de comptes à régler… », insinue-t-il. Le Front de Gauche est-il en panne ? Les deux principales composantes semblent tirer chacune dans des directions différentes. Pour les uns, il doit devenir une force d’opposition au PS, pour les autres, une force de rassemblement à gauche (PS compris). Les prochaines élections pourraient voir le divorce se consommer, sachant qu’en Haute-Garonne, le danger du FN plane sur les départementales.

 

spot_img

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img