vendredi 4 décembre 2020
Politique Départementales : le binôme Chavoillon/Lacroix s’appuie sur son expérience politique

Départementales : le binôme Chavoillon/Lacroix s’appuie sur son expérience politique

Sophia Belkacem, Jean-Louis Chavoillon, Florie Lacroix et Jean-Claude Pellegrino

 

Florence Lacroix et Jean-Louis Chavoillon représentent l’union de la droite et du centre sur le canton Toulouse 5.

Par Simon Pialat

« C’est un programme complet et lucide que nous présentons. » Jean-Louis Chavoillon est candidat UMP sur le canton Toulouse 5 en binôme avec la maire de quartier et élue toulousaine Florence Lacroix. Leur canton regroupe les secteurs d’Empalot, de Jules-Julien, Saint-Agne, Rangueil, Saouzelong, Pech-David et Pouvourville.

« Un manque d’actions en matière d’insertion professionnelle »

« Il faut faire preuve d’ouverture et d’intelligence et il faut avoir le courage de parler vrai. Et, croyez-moi, ce n’est pas facile ! » annonce le candidat UMP. Le binôme politique sur le canton 19 revendique d’ailleurs son expérience : « Il y a des quartiers très différents les uns des autres mais leurs problématiques doivent être traitées » explique la suppléante Sophia Belkacem, par ailleurs maire de quartier du Busca, de Saint-Michel, de Saint-Agne et d’Empalot. Cette dernière constate aussi « un manque d’actions en matière d’insertion professionnelle » ; problématique qui, avec celle des logements, représente quelque 180 millions d’euros. « Un Toulousain va-t-il voir la différence entre une action mairie et une action Conseil général ? On souhaite amener une complémentarité aux gens » affirme pour sa part Florence Lacroix.

« On fait campagne avec une réforme territoriale qui n’est pas finalisée. »

A ce titre, Jean-Louis Chavoillon salue le courage des candidats de l’union de la droite et du centre, évoquant le contexte difficile de la réforme territoriale. « Tous ont du mérite : on fait campagne avec une réforme territoriale qui n’est pas finalisée. C’est du jamais vu ! » Une chose est sûre pour le duo politique : la métropole va être le moteur important au niveau national et européen, « même si toutes les collectivités ont leur rôle à jouer ». Concernant le Conseil général, le point fort de celui-ci réside notamment dans l’aspect social, facteur sur lequel insiste le candidat UMP. « On ne fait pas de politique si l’on n’aime pas les gens. » En attendant une clarification des compétences relative au département, l’équipe ne cache pas la fierté de sa diversité : ouverte à la société civile avec Sophia Belkacem, UDI et UMP confondus avec Florence Lacroix, Jean-Louis Chavoillon et le suppléant Jean-Claude Pellegrino.

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport