[Coulisses] Une troisième ligne de métro à options

Tracé 3e ligne de métro

Tunnel. Vendredi 18 décembre, le comité syndical de Tisséo a présenté le tracé de la 3ème ligne de métro TAE (Toulouse Aerospace Express). Après plusieurs mois d’études, Labège et l’aéroport de Blagnac sont pour l’instant des « options » au tracé de référence. Les lignes pourraient encore bouger dans les prochains mois…

La 3ème ligne de métro, projet phare du maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc, attire aussi bien les convoitises que les critiques. En concurrence avec le PLB, la prolongation de la ligne B jusqu’à Labège, le Sicoval et le Département de Haute-Garonne militent depuis des mois pour cette option, dans les cartons depuis le premier mandat Moudenc. Mais le pouvoir aujourd’hui est entre les mains du président de Toulouse métropole et de Tisséo, deux instances où règnent la même majorité d’élus. La semaine dernière, le tracé a été présenté par le comité syndical de Tisséo. Il relie Airbus Colomiers à la zone de Montaudran, en passant par la gare Matabiau. L’objectif étant de relier les principaux bassins d’emplois de l’aire urbaine toulousaine. Mais alors que le but initial était de desservir Labège, cela est aujourd’hui ‘‘une option’’. Tout va dépendre maintenant des négociations entre les deux présidents Jean-Luc Moudenc (Toulouse métropole) et Jacques Oberti (Sicoval), « qui doivent se rencontrer d’ici fin janvier », assure Jean-Michel Lattes, adjoint au maire de Toulouse en charge des transports. Jacques Oberti qui a multiplié les provocations et les invectives ces dernières semaines à l’encontre de Tisséo notamment, ne réagit pas aujourd’hui à ce tracé.

“Le métro doit arriver à l’intérieur de l’aéroport”

Du côté du Sicoval, comme de Toulouse métropole, on nous assure que « le dialogue est renoué ». L’heure de l’entêtement est terminée. Jacques Oberti ne peut pas se permettre le scénario ‘‘ni PLB, ni TAE’’. Mais avant la rencontre entre les deux hommes, les responsables financiers des deux collectivités vont devoir plancher sur un « diagnostic partagé ». En clair, la participation financière du Sicoval va déterminer l’arrivée de la 3ème ligne sur ses terres (à Labège Innopole ou Malepère). L’argument budgétaire va également prévaloir pour la station à l’aéroport de Blagnac. Cette option est estimée à « 112 millions d’euros supplémentaires » par rapport au tracé de référence, indique Jean-Michel Lattes, qui ne souhaite pas dépasser l’enveloppe de 1,7 milliard d’euros prévue pour le projet. Le maire de Blagnac, Bernard Keller, ne compte pas pour autant abandonner l’idée : « Le métro doit arriver à l’intérieur de l’aéroport, comme cela se fait dans toutes les grandes métropoles, cela va coûter plus cher donc il faut rechercher des financements complémentaires. » Le maire blagnacais reste très « optimiste » et rappelle que « ce genre d’investissement doit être pensé pour le siècle à venir. » Les deux options devront être étudiées rapidement, sachant que le plan financier doit être bouclé en juin prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.