mercredi 27 janvier 2021
Politique Une plainte (excessive ?) contre le n°2 de la liste Delga

[Coulisses] Une plainte (excessive ?) contre le n°2 de la liste Delga

Bertrand Monthubert, n° 2 de la liste Delga, fait l’objet d’une plainte portée par l’association des contribuables de Haute-Garonne

Zèle. L’association des contribuables de Haute-Garonne a déposé une plainte contre Bertrand Monthubert, numéro 2 de liste de Carole Delga, le 13 octobre dernier au Procureur de Toulouse. Sa lettre de démission de l’université Paul Sabatier, dont il était le président, est au cœur du ‘‘litige’’.

Le 24 septembre dernier, Bertrand Monthubert, alors président de l’université Paul Sabatier, annonce qu’il quitte ses fonctions pour rejoindre la campagne de la socialiste Carole Delga, aux régionales. Une décision qu’il prend soin d’expliquer dans une lettre envoyée au personnel et aux étudiants de l’université. Un article publié dans l’hebdomadaire ‘‘Valeurs actuelles’’ interpelle l’association des contribuables de Haute-Garonne, car le journal estime que l’envoie de ce courrier « qui a davantage la tonalité d’un tract électoral » a couté 21 000€ à l’université toulousaine et donc au contribuable. « Ce texte a clairement des fins électorales, il mentionne Carole Delga, c’est poussé le bouchon un peu trop loin », estime Didier Koncewicz, président de l’association. « Tout cela est ridicule, il suffit de lire le texte en question pour se rendre compte qu’il n’y a aucun problème », rétorque l’intéressé, qui n’était pas au courant de cette plainte.

Sur l’ensemble de la lettre, le nom de la candidate n’est cité une seule fois : « Je souhaite solliciter les suffrages des électeurs pour les prochaines élections régionales et la candidate qui représentera la majorité, Carole Delga, m’a fait l’honneur de me faire figurer en bonne position sur la liste de la Haute-Garonne. » Pas de quoi parler d’un tract électoral. Quant à la somme des 21 000€, personne ne sait expliquer comment elle a été calculée. « Ils ont dû prendre en compte le coût du timbre pour l’envoi à 35 000 personnes, sauf que cette lettre a été transmise uniquement par mail », explique Bertrand Monthubert.

« Nous ne savons pas encore si le Procureur va donner suite à cette plainte », précise l’avocat de l’association des contribuables de Haute-Garonne, Jean-Paul Escudier, qui est par ailleurs chargé de la communication de la structure. « Un constat d’huissier a été établi afin de garder les preuves de ce qui s’est passé, si le score des élections régionales est serré, cela pourrait être en mesure de faire annuler l’élection », poursuit l’avocat, proche de la droite toulousaine. Rappelons que Jean-Paul Escudier a été adjoint au maire de Toulouse pendant 13 ans, sous les mandats de Dominique Baudis, Philippe Douste-Blazy et Jean-Luc Moudenc. Il représente, par ailleurs, souvent la mairie de Toulouse dans ses litiges judiciaires. Ceci explique-t-il cela ? « Si le coup vient de ce côté, je suis très déçu, car cela ne peut profiter qu’à l’extrême droite », regrette Bertrand Monthubert.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport