[Coulisses] Le PRG débarque ses ‘‘pontes’’ pour les régionales

Keller
Bernard Keller, maire PRG de Blagnac, n’est pas sur la liste aux régionales

Surprise. Le parti de Jean-Michel Baylet a voté en interne pour les 6 noms qui intègreront la liste de Carole Delga au nom de l’accord PS/PRG conclu cet été. Quelques grands noms du parti sont évincés…

 

L’assemblée générale du PRG 31 a désigné, lundi soir dernier, les candidats qui seront présents sur la liste des élections régionales. Du côté des hommes, on retrouve Christophe Delahaye (président du PRG 31, conseiller régional sortant), Patrick Doucède (maire de Ponlat, président de la communauté de communes du Nébouzan-Rivière-Verdun) et Pierre Nicolas Bapt (Secrétaire Général de la Fédération 31, ancien élu de la majorité Cohen à Toulouse). Du côté des femmes, Monique Fallières (élue de la Salvetat Saint-Gilles), Martine Courdon Dequidt (animatrice du cercle PRG Toulouse) et Karine Lacroix (élue à Aucamville) seront candidates.

On note l’absence du maire de Blagnac Bernard Keller. Que s’est-il passé ? De l’eau dans le gaz avec Jean-Michel Baylet ? Un bruit qui circule. Mais de manière plus concrète, on sait que Bernard Keller est ressorti affaibli des dernières élections municipales où il a dû affronter son ancien premier adjoint (qui était également au PRG), Bernard Loumagne. Ce dernier dirigeait alors le cercle de militants PRG de Blagnac, mais depuis sa démission du parti certains ne manquent pas en interne de souligner la déliquescence du cercle blagnacais. « Il ne s’y passe plus rien », confirme Bernard Loumagne, « on est monté jusqu’à 200 militants, aujourd’hui s’ils sont 25 c’est le bout du monde ». Pour lui, « Bernard Keller n’est pas un homme de parti, mais davantage un homme de couloirs. » Or, plus les cercles de militants sont puissants et actifs, plus ils pèsent dans les élections fédérales. Bernard Keller a certainement pâti de sa proximité avec Jean-Luc Moudenc au sein de Toulouse métropole. A plusieurs reprises, le groupe PRG a voté avec la majorité Moudenc. Il a notamment voté le budget qui avalise les 15% d’augmentation d’impôts… Rappelons que Joseph Carles, premier adjoint de Blagnac est président de la commission des Finances de Toulouse Métropole.

Même combat pour Philippe Guérin, ancien maire de Cugnaux, aujourd’hui dans l’opposition depuis les dernières élections municipales. Conseiller régional sortant, président du Comité régional de tourisme, il est évincé de la liste par les militants. Vont-ils être ‘‘repêchés’’ par Jean-Michel Baylet ? La liste des six noms votée au bureau fédéral n’a pas encore été validée par les instances nationales du parti. Elle a ‘‘fuité’’ dans la presse dès mardi (sur le site France 3 Midi-Pyrénées), mais rien n’est encore officiel. Ce sera sans doute plus délicat pour Jean-Michel Baylet de contrecarrer une assemblée fédérale dont le vote a été rendu public. « Ce ne serait pas la première fois que cela arriverait… » note Bernard Loumagne. Si la liste est validée telle quelle, ce sera une véritable mise au ban officielle des deux élus Bernard Keller et Philippe Guérin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.