lundi 2 août 2021

Contact

Politique Delga met les points sur les i

[Coulisses] Delga met les points sur les i

Réaction. La semaine dernière un article du JT révélait une partie de l’organigramme de campagne de Carole Delga en vue des Régionales de décembre prochain … La secrétaire d’état a tenu à réagir. L’occasion pour nous de faire le point avec elle sur son début de campagne.

L’organigramme présenté par le JT émane de fuites internes au Parti Socialiste ; Carole Delga dément aujourd’hui fortement son exactitude : « Le document qui vous a été transmis n’a jamais été validé par mes soins et l’organigramme n’est pas arrêté totalement pour le moment. Il est en cours de finalisation, et nous le dévoilerons prochainement. » L’agenda de Carole Delga est clairement en surchauffe en ce mois de mai car elle cumule ses activités de secrétaire d’état (commerce, artisanat, ESS) et de candidate à la présidence de la future grande région (Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.) Une situation qui va s’éclaircir courant juin à la faveur d’un mini-remaniement ministériel déjà annoncé : « J’ai toujours indiqué au Président de la République et au Premier ministre que je souhaitais quitter le gouvernement en cas d’investiture aux Régionales. Il s’agit d’être loyale vis-à-vis des électeurs. J’ai clairement fait le choix de ma région. »

“Je suis sereine car légitime”

Un engagement qu’elle s’amuse à mettre en concurrence avec celui de son opposant Dominique Reynié : « Je suis une élue de terrain, lui reste un commentateur parisien. » Le politologue a d’ailleurs attaqué sèchement Carole Delga via Twitter le 18 mai dernier : « Fusion des 2 régions LR/MP. Les candidats ne savent rien du processus… à l’exception de la candidate PS. Inégalité inacceptable. » L’intéressée répond du tac au tac : « Mr Reynié ne sait rien car il n’est pas sur le terrain et ne connaît pas la mécanique régionale. La réalité est que j’ai été vice-présidente de cette région, députée de la Haute-Garonne et maire d’une commune … C’est pour ça que j’ai connaissance des dossiers.  Pour le reste qu’il ne s’inquiète pas car je prône l’équité et je suis respectueuse de tous. » Dans l’actualité de cette campagne régionale qui n’en est qu’à ses balbutiements, le PRG comme le maire de Montpellier continuent à semer le trouble. Le parti de Jean-Michel Baylet met la pression sur le PS en évoquant le nom de la Ministre du logement Sylvia Pinel comme chef de file envisageable pour la gauche régionale. La rumeur n’inquiète pas Carole Delga : « Je suis sereine car légitime, et il n’y aura pas de guerre avec Sylvia Pinel. Nous trouverons une issue respectueuse pour tout le monde. » Quant à Philippe Saurel, le maire de Montpellier venu à Toulouse cette semaine pour envisager lui-même une candidature, la secrétaire d’état lui tend la main : « Je souhaite que mon camp soit uni pour cette élection. Or, Philippe Saurel est clairement un homme de gauche … Je l’invite donc au rassemblement, et je ne ferme aucune porte. » Les choses sont dites.

 

 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img