dimanche 29 novembre 2020
Politique Colomiers : Damien Laborde en colère

Colomiers : Damien Laborde en colère

Il est le leader de la droite columérine et dresse un premier bilan cinglant de l’action municipale menée par le maire Karine Traval-Michelet.

« Rien n’a changé. La révolution attendue n’a pas eu lieu », clame l’UMP Damien Laborde. Il regrette que le maire de sa ville, la socialiste Karine Traval-Michelet, « n’ait pas su tourner la page d’un système qui n’a plus lieu d’être. Beaucoup d’élus sont en fait des bébés de ce système », nous explique l’intéressé.

Les Transports sur le grill

Pour Damien Laborde, Karine Traval-Michelet a une « posture complètement schizophrène » concernant le projet de troisième ligne de métro porté par Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole. « A Colomiers, elle soutient le projet car clairement aucun maire ne pourrait s’opposer à l’arrivée du métro dans sa ville. Mais à la métropole elle est prisonnière de son groupe qui n’en veut pas… » Ensuite, l’élu UMP pointe du doigt le dossier de la régie municipale des transports (huit bus) qui va passer prochainement sous compétence métropolitaine : « Karine Traval-Michelet ment aux Columérins en voulant faire croire que nous ne perdrons rien en qualité de service… C’est faux et il faudra faire des compromis. D’autant que ces bus sont dans un état lamentable et que des chauffeurs ne voulaient même plus les conduire.»

La sécurité toujours à la pointe du débat

L’élu UMP attaque tout aussi fort sur la thématique de la sécurité, et notamment sur le service “Tranquillité publique”. « Arrêtons l’hypocrisie en la matière avec cette Police Municipale déguisée… La vérité est que la mairie n’instaure pas une véritable Police Municipale uniquement pour des raisons idéologiques. Aujourd’hui, les moyens ne sont pas mobilisés pour assurer la sécurité des habitants. » Même ton sur la question de la vidéo-protection : « Nous n’avons toujours pas de caméras dans cette ville alors qu’elles ont partout montré leur utilité. C’est d’ailleurs une vraie demande des commerçants ! »

Place aux départementales pour exprimer un mécontentement

Damien Laborde soutient activement, sur le Canton Toulouse 7, la candidature de son ami Laurent Laurier (élu avec lui à Colomiers), et d’Anne Borriello (élue à Pibrac) : « Par ce vote nous allons sanctionner la politique menée par le PS, autant à Paris qu’à Colomiers. Nous nous appuyons pour cela sur l’homme clé de notre agglomération, Jean-Luc Moudenc. Un vent d’air frais ne pourra faire que du bien. »

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport