Claude Raynal est au travail et il prend date … Pour 2020

 

 

PENTAX DIGITAL CAMERA

Le nouveau sénateur haut-garonnais a présenté ses vœux à la presse. L’occasion pour lui de parler de l’actualité parlementaire, des départementales et de … 2020.

Claude Raynal est définitivement sénateur. Elu en septembre dernier au Palais du Luxembourg il dit être maintenant « entré dans le vif du sujet. » Lors de ses vœux à la presse, celui qui est également leader de l’opposition à la métropole, avoue avoir été plutôt surpris par l’activité des sénateurs : « Les vieux clichés ne correspondent pas à la réalité, on y travaille beaucoup, et nombre de sénateurs sont réellement passionnés. Cette chambre a une réelle fonction. » Et d’ajouter : « On est sans doute moins sous la pression de la communication immédiate qu’à l’Assemblée nationale. On prend le temps d’aller au cœur des sujets. » C’est donc au pas de sénateur que Claude Raynal travaille activement à certains sujets. Parmi eux le fonds de résolution européen pour les banques, la loi Macron ou bien encore la lutte contre le djihadisme pour laquelle il est membre d’une commission : « Nous travaillons discrètement sur le sujet mais on ne s’interdit rien. »

Le sujet du moment : La réforme territoriale

On aurait pu penser le sénateur socialiste soit un brin gêné à l’évocation de la réforme territoriale en cours. Il n’en est rien. Claude Raynal commence à avoir les idées claires sur ce débat : « Dire que l’on va supprimer les départements serait à mon sens une erreur totale. Le sujet n’est pas encore tranché, et la suppression évoquée par le Premier ministre était pour 2021 … C’est encore loin ! C’est donc dès aujourd’hui qu’il faut résister. »

“2020 : Je prends date”

Le sénateur pense par ailleurs que le gouvernement avance sur la question des compétences : « Les collèges et les transports scolaires devraient rester dans le giron du Conseil général. » « C’est presque du bon sens » a-t-il ajouté. Lui qui était il y a encore quelques mois conseiller général, ne semble pas craindre une victoire de la droite haut-garonnaise en mars prochain : « Le bilan plaide pour les socialistes. C’est à nous de montrer ce qui a été fait. » Comme il l’avait annoncé lors de son élection en tant que sénateur, il a également confirmé qu’il allait céder son fauteuil de maire à Tournefeuille : « Tout est une question de timing. Nous verrons ça après le scrutin des départementales. » Du balcon de sa permanence parlementaire, Claude Raynal a une vue imprenable sur le Capitole … Une vue qui en dit long sur ses ambitions futures ? « En 2020, les élus de la métropole seront élus au suffrage universel direct. Je prends date. »

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.