[Clash] Pour ou contre les coupes franches dans les subventions allouées aux associations ?

clash JT644Pour : Serge Laroze, ancienne tête de liste FN aux municipales de Toulouse

« Pourquoi voudriez-vous que je sois choqué par les coupes franches auxquelles nous assistons aujourd’hui, et notamment à Toulouse ? C’est une bonne chose car il faut stopper ce gaspillage organisé, et encore une fois c’est le FN qui avait raison avant l’heure. Cela fait maintenant des années que nous nous élevons contre ces subventions massives distribuées via le copinage politique… Il est quand même scandaleux, surtout en période de crise, de prendre de l’argent dans les poches des Français pour ensuite le donner à des associations dont les buts sont parfois discutables. Lorsque j’étais élu régional j’ai le souvenir de subventions qui étaient allouées à des associations qui ne rendaient aucun compte. Nous n’avions même pas leurs bilans financiers ! Je ne dis pas, loin de là, qu’il faut supprimer toutes les aides, mais il s’agit d’être juste et draconien sur la sélection des projets. Par ailleurs, il y a souvent eu dans les mairies des subventions déguisées, qui par l’intermédiaire d’associations à but culturel, finançaient en réalité des actions cultuelles… Voire la construction de lieux cultuels. Il y a vraiment un gros travail à faire, les collectivités ne peuvent plus financer tout et n’importe quoi. »

Contre : Patrick Jimena, conseiller municipal EELV de Colomiers et élu métropolitain

« On vit clairement une période très grave ! Même si les baisses des aides aux associations ne datent pas d’aujourd’hui, on arrive aujourd’hui à un niveau qui m’inquiète fortement. Les coupes sombres sont même désormais affichées dans certains cas. Il y a en ce moment des associations qui se voient dans l’obligation de disparaître, et d’autres qui font des plans sociaux… Car on l’oublie trop souvent mais le secteur associatif est aussi vecteur d’emplois. Après il s’agit aussi de dire la vérité, et d’expliquer que ces coupes locales sont la conséquence de choix politiques et économiques qui sont faits au niveau national et mondial. Les mêmes qui s’offusquent en local des baisses des dotations de l’Etat sont les mêmes qui nous expliquent qu’au niveau national l’objectif est de réduire sans cesse les déficits… Quand va-t-on comprendre qu’il faut arrêter de rembourser une dette qui n’est pas remboursable ? La crise du monde associatif est donc l’arbre qui cache la forêt, car la vérité c’est que nous subissons une terrible politique d’austérité généralisée et non assumée. La situation est donc alarmante car les associations font ce que j’appelle le liant social, elles luttent contre l’individualisme qui ronge maintenant notre société. Si on enlève leur club de pétanque à certaines personnes âgées, on les tue… »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.