mardi 18 janvier 2022

Contact

spot_img
PolitiquePour Carole Delga, la souveraineté de la région Occitanie est la priorité...

Pour Carole Delga, la souveraineté de la région Occitanie est la priorité en 2022

Économique, sanitaire, alimentaire ou énergétique… Carole Delga, la présidente de la région Occitanie, a fait de la quête de la souveraineté le principe transversal de sa politique pour 2022. Une ligne politique qu’elle a décliné sous toutes les formes de son action dans la région.

Carole Delga lors des vœux 2022
Carole Delga lors des vœux 2022, placés sous le signe de la souveraineté © Capture d’écran/Région Occitanie

Lors de l’incontournable exercice des vœux à la presse, Carole Delga, la présidente de la région Occitanie, a présenté les grands projets ainsi que les grands axes de la politique qu’elle souhaite mener en 2022. Hydrogène vert, Fonds souverain, Santé du quart d’heure, LGV… La présidente s’inscrit dans la continuité de son premier mandat et développe des sujets déjà abordés et engagés les années précédentes.

« Retrouver notre souveraineté pour rester maîtres de notre destin »

Que ce soit sur les thématiques économiques, environnementales, énergétiques ou sanitaires, Carole Delga a fait le choix de placer l’ensemble de son engagement en 2022 sous le signe de la reconquête de la souveraineté. « La question de la souveraineté est ma priorité pour 2022. Nous devons retrouver notre souveraineté pour retrouver notre liberté, notre puissance et notre pouvoir d’achat. Nous devons éviter de subir pour rester maîtres de notre destin », assure la présidente de la région Occitanie. Une quête de souveraineté qu’elle décline sous toutes les formes de son action.

Un doublement des Fonds souverains de la Région

Depuis la crise du Covid-19 et l’alarmant épisode de la pénurie de masques sanitaires, Carole Delga a fait de la relocalisation d’entreprises et de la défense de la souveraineté industrielle des points essentiels de sa politique économique. Celle-ci avait notamment lancé en 2021 un fonds souverain d’investissement doté d’une enveloppe de 150 millions d’euros.

Un premier outil financier qui sera complété par un fonds de 50 millions d’euros dédié à la transformation et la relance ainsi que par un nouveau fonds souverain de la transition énergétique, actuellement à l’étude, qui devrait être doté de 200 millions d’euros supplémentaires.

Au total, la Région disposerait d’un capital de 400 millions d’euros lui permettant, sur les prochaines années, d’investir dans des projets industriels. Ces apports de capital ayant, entre autres, pour vocation de servir d’amorce lors de campagnes de recherche d’investisseurs.

Transition écologique et souveraineté énergétique

Déjà identifiée comme une région pionnière du développement de l’hydrogène et de l’éolien flottant, l’Occitanie souhaite élargir son champs d’action et devenir une référence en matière d’éco-construction. Après s’être doté, en 2021, d’un plan Bâtiment durable, la Région travaille désormais à l’élaboration d’un Plan Habitat Durable visant à renforcer et généraliser son action.

« Nous devons favoriser les nouvelles techniques de construction, plus économes en énergie, mais également l’usage de matériaux locaux comme le bois, la chanvre, ou même la laine. Cela nous permettra de soutenir et structurer des filières agricoles locales », explique Carole Delga.

« Favoriser l’usage de matériaux de construction locaux comme le bois, le chanvre ou la laine »

Celle-ci évoque notamment un projet de réhabilitation d’une friche industrielle de 20 000 mètres carrés à Villeneuve d’Olmes, en Ariège, afin d’y installer une usine de production de géofliets. Des tissus 100 % biodégradables et écologiques qui servent pour le maintien de talus, de berges ou de massifs floraux, notamment dans le secteur de la construction. Un projet dans lequel la Région s’est engagée à investir 14 millions d’euros.

Le point sur la LGV

En matière de transport, la présidente de la Région a assuré que le débat sur le financement de la LGV Bordeaux-Toulouse était désormais clos. « Nous avons dépassé le seuil de 90 % de financement indispensable pour valider le lancement du projet. La question du financement n’est plus un sujet. Aujourd’hui, c’est un travail technique et juridique qui est en cours, mais nous sommes encore dans le timing qui nous est imposé (la Loi LOM impose un délai pour créer une société de projet qui doit porter ce financement, NDLR) » assure la présidente.

40 médecins et infirmiers pour la Santé du quart d’heure

Outre la relocalisation d’usines de fabrication de masques sanitaires, Carole Delga a placé le recrutement de médecins au cœur de sa politique d’accès à la santé. Afin de lutter contre les déserts médicaux et de tenir sa promesse de « Santé du quart d’heure », Carole Delga a annoncé le recrutement de 40 médecins et infirmiers sur le territoire régional en 2022. Des professionnels de santé qui se répartiront, dans un premier temps, dans 19 communes retenues par l’appel à manifestation d’intérêt lancé par la collectivité en octobre dernier.

Enfin, toujours sensible à la promotion d’une alimentation locale et saine, Carole Delga a listé un ensemble de mesures visant a accélérer la transition agroécologique et favoriser les filières courtes, alimentaires comme non alimentaires.

Nicolas Belaubre
Nicolas Belaubre a fait ses premiers pas de journaliste comme critique de spectacle vivant avant d’écrire, pendant huit ans, dans la rubrique culture du magazine institutionnel ‘’à Toulouse’’. En 2016, il fait le choix de quitter la communication pour se tourner vers la presse. Après avoir été pigiste pour divers titres, il intègre l’équipe du Journal Toulousain, alors hebdomadaire de solution.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img