vendredi 28 janvier 2022

Contact

spot_img
PolitiqueBudget, 3e ligne de métro et « religion écologiste » : un...

Budget, 3e ligne de métro et « religion écologiste » : un conseil de Toulouse Métropole houleux

Lors du conseil de Toulouse Métropole de ce jeudi 16 décembre, dédié au vote du budget primitif 2022, les élus de la majorité et de l’opposition ont ferraillé sur des questions économiques. La séance a également été marquée par un débat sémantique sur le « fondamentalisme » des partisans de l’écologie politique.

Conseil toulouse métropole budget
Le conseil de Toulouse métropole du 16 décembre 2022 a été houleux © Toulouse Métropole (Capture d’écran)

Lors de la séance du conseil de Toulouse Métropole de ce jeudi 16 décembre, dédiée notamment au vote du budget primitif 2022, les élus de la majorité et de l’opposition ont ferraillé, comme à leur habitude, sur des questions économiques. Principalement au sujet du financement de la troisième ligne de métro et de la LGV Bordeaux-Toulouse. La séance a également été marquée par un débat sémantique houleux sur le « fondamentalisme » des partisans de l’écologie politique.

La Banque européenne d’investissement a-t-elle émis des réserves sur la troisième ligne de métro ?

Lors des tours préliminaires de parole, Marc Péré, membre du groupe d’opposition Archipel pour une Métropole citoyenne (AMC), s’est appuyé sur un récent article de Médiacités pour s’interroger à nouveau sur le financement de la troisième ligne de métro. Celui-ci s’est notamment inquiété du faible taux de participation de la Banque européenne d’Investissement (BEI).

En effet, l’institution chargée d’assurer des emprunts pour les collectivités locales européennes et leur permettre de financer leurs projets ne contribue qu’à hauteur de 10 % du budget global du Plan de déplacement urbain (PDU) de l’intercommunalité et aurait, dans son rapport, refusé de flécher son soutien sur la nouvelle ligne de métro toulousaine. Un taux de participation relativement faible en comparaison des habitudes de cet organisme, sur un projet d’ampleur dont le budget avoisine les 3 milliards d’euros.

« Les deux seules entités indépendantes amenées à se prononcer sur ce sujet (la BEI et les rapporteurs de l’enquête d’utilité publique, NDLR) ont fait le choix de ne pas valider le tronçon Sud de la troisième ligne qu’elles jugent mauvais », renchérit Marc Péré qui demande que le rapport de la BEI soit communiqué aux élus afin de comprendre les motifs de ces réserves.

Un « pacte qui n’en est pas un »

Au-delà des considérations sur les aspects chiffrés, de nombreux élus d’opposition ont regretté que l’élaboration et le vote du budget primitif 2022 se fassent dans le cadre d’un Pacte fiscal et financier qui permet à Toulouse Métropole de se prononcer sans l’aval des communes concernées. Le budget présenté n’étant pas voté dans les différents conseils municipaux. « Ce pacte n’en est pas un, car l’une des parties, les communes en l’occurrence, n’a pas son mot à dire », s’indigne Marc Péré. Un manque de transparence et un court-circuit démocratique immédiatement contesté par Sacha Briand qui assure que « tous les projets de délibération sont adressés aux conseillers municipaux de toutes les communes ».

Un investissement en forme d’emprunt d’amorce

« À chaque séance, Marc Péré fait mine de découvrir des points que l’on a déjà évoqué auparavant. Dans sont rapport, la BEI a expliqué qu’elle se positionnait sur le plan mobilité de Tisséo Collectivité, qui permet dans son ensemble de développer les transports en commun », a d’abord répliqué Sacha Briand, vice-président de Toulouse Métropole en charge des finances, avant de rappeler que les 400 millions d’euros d’apport de la BEI sont un prêt que Toulouse Métropole devra rembourser et non une subvention. Puis de préciser que « l’engagement de la BEI fonctionne surtout comme un label qui vient démontrer la capacité de remboursement de la collectivité et rassurer les autres investisseurs potentiels ».

Celui-ci, comme l’avait fait Jean-Luc Moudenc, le président de Toulouse métropole, avant lui a également rappelé que Tisséo Collectivité s’est vu remettre plusieurs prix récompensant sa politique d’investissement. Une preuve, aux yeux de la majorité, de la cohérence et de la légitimité de leurs choix en matière de transports en commun.

Un dérapage sémantique dans le débat sur la LGV Bordeaux-Toulouse

Un peu plus tôt dans la séance, Thomas Karmann, coprésident du groupe Toulouse Métropole Écologiste et Citoyenne pour des territoires solidaires (MECTS), qui déplorait un bouclage « à la hâte » du plan financier de la LGV Bordeaux-Toulouse, s’était plaint d’une « surenchère des mots » de la part de la majorité qui avait qualifié le maire de Bordeaux de « fondamentaliste », suite à son refus de s’engager dans la réalisation de la LGV. Un vocable à connotation religieuse que ce dernier avait jugé inapproprié.

Alors qu’il répondait à des accusations de passage en force sur les grands chantiers des projets structurants de la métropole, Sacha Briand a réaffirmé la détermination de la majorité à mettre en œuvre la construction de ces équipements « non par obstination, mais par volonté ». Se revendiquant d’une écologie pragmatique, le grand argentier de la collectivité filait alors la métaphore : « L’écologie politique est une religion qui ne respecte pas l’être humain ».

Pour justifier sa pique, celui-ci a donc décrit ses adversaires écologistes comme une « minorité qui impose aux autres de pas manger de foie gras, d’avoir un sapin ou de faire Paris Toulouse en vélo ». Une caricature qui n’a pas été du goût de l’opposition qui a demandé des excuses, peu avant la pause de midi. Une opportunité irrésistible pour Jean-Luc Moudenc d’annoncer, non sans délectation, le menu du jour : Du « bon foie gras » !

Nicolas Belaubre
Nicolas Belaubre a fait ses premiers pas de journaliste comme critique de spectacle vivant avant d’écrire, pendant huit ans, dans la rubrique culture du magazine institutionnel ‘’à Toulouse’’. En 2016, il fait le choix de quitter la communication pour se tourner vers la presse. Après avoir été pigiste pour divers titres, il intègre l’équipe du Journal Toulousain, alors hebdomadaire de solution.

Articles en rapport

barreau Toulouse magistrats justice

Toulouse. Un second site judiciaire est prévu pour 2040

Face aux délais déjà longs et à l’augmentation de la population, un second site judiciaire...
Haute-Garonne grève enseignants parents élèves classe école éducation

Covid-19. Dix écoles et un collège fermés dans l’académie de Toulouse

Onze établissements scolaires, soit dix écoles et un collège, sont fermés à cause de la...
Cats on Trees

Cats on Trees : le duo Toulousain fait son retour avec son nouvel album « Alie »

Le duo Toulousain Cats on Trees revient sur le devant de la scène avec la...
Métro Tisséo

Toulouse. Des déviations mises en place pour les travaux de la 3e ligne de métro

Des déviations sont mises en place pendant les travaux de construction de la troisième ligne...
signature microcredit municipal

Le Crédit Municipal et l’UDAF 31 ensemble pour le microcrédit

Le 11 janvier dernier, le crédit municipal de Toulouse et l’UDAF 31 ont signé une...
vignerons

Occitanie. Une étude sur l’exposition aux pesticides dans les zones viticoles

Une étude est menée en ce moment sur l’exposition des populations aux pesticides aux abords...

Haute-Garonne. Réouverture du col du Portillon vers l’Espagne

Fermé depuis un an, le col du Portillon en Haute-Garonne, qui permet de se rendre...
activité économique Occitanie usine ciment

Tensions d’approvisionnement et de main-d’œuvre, deux freins à la reprise de l’activité en Occitanie

Malgré une légère amélioration de la situation, le manque de main d’œuvre et la pénurie...

Occitanie. Un casting pour des figurants dans un film d’Houda Benyamina

La production du prochain film d’Houda Benyamina organise un casting à la recherche de figurants...
Garantie Jeunes aides pour les jeunes

Toulouse. La métropole lance un site local d’offres d’emploi

Toulouse Métropole propose désormais un site internet d’offres d’emploi sur son territoire. Il répertorie déjà...
Terra 2

Tarn. Un appel à manifester contre le projet Terra 2 des Portes du Tarn

Une déclaration de rassemblement a été déposée auprès de la préfecture du Tarn en vue...
Archipel Citoyen propose une prime de 50 à 100 euros pour la protection des livreurs à vélo ©Franklin Heijnen

Toulouse. Uber Eats, Deliveroo, Just Eat. Les livreurs de repas en grève ce jeudi

Les livreurs de repas des applications Uber eats, Deliveroo et Just eat sont en grève...

Eric Dupond-Moretti participe aux États généraux de la justice à Perpignan

Le ministre de la Justice Eric Dupond-Morreti sera présent aux États généraux de la justice...
Georges Méric Haute Garonne Voeux 2022

Revenu de base et Assemblée citoyenne… les mesures phares de la Haute-Garonne en 2022

Afin de renforcer le « bouclier social » et de « réenchanter la politique »,...

Pollution de l’air. Voici les mesures mises en place en Haute-Garonne

La Haute-Garonne est touchée par un nouvel épisode de pollution de l'air ce jeudi 27...
projets Albi 2022 ville

Les grands projets de la ville d’Albi pour l’année 2022

Maison de quartier, mise en accessibilité des écoles, salle de musculation… Voici une sélection des...
Jean-Luc Lagleize et Sylvia Pinel mission aéronautique

[ITW] Jean-Luc Lagleize : les raisons de croire au secteur aéronautique

Jean-Luc Lagleize, corapporteur de la mission d'information sur l'avenir du secteur aéronautique a présenté, le...
Cugnaux collège ville centre

Haute-Garonne. Un projet de second collège à Cugnaux à l’horizon 2025-2027

En plus de celui de Montesquieu, un second collège de 600 places va être construit...
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img