jeudi 3 décembre 2020
Politique Après Malvy, le double défi : la fusion et les élections

Après Malvy, le double défi : la fusion et les élections

Optimiste. Alors que Martin Malvy ne briguera pas un nouveau mandat à la tête de la Région, Thierry Suaud, président du groupe socialiste au Conseil régional préfère penser à l’avenir. Et il le voit plutôt en rose sur la future grande région Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon.

 

Il ne tient pas à « commenter » la décision de Martin Malvy, mais pour la gauche régionale cette annonce résonne comme un défi supplémentaire. La droite a le vent en poupe alors que le PS peine à rassembler ses alliés et souffre de l’impopularité gouvernementale. Le tout sur fond de réforme territoriale à accomplir dans l’année ! Pourtant, Thierry Suaud reste optimiste : « Nous allons continuer à œuvrer pour préparer la fusion, nous avons tissé des liens avec les socialistes du Languedoc-Roussillon », affirme-t-il. Les rendez-vous sont pris entre les différentes équipes « pour préparer un projet et une stratégie ». S’il y a eu certaines inquiétudes du côté languedocien, l’élu soutient qu’ « on a bien démontré qu’on n’était pas dans l’annexion mais dans la fusion ».  En ce début d’année électorale, le message est clair : « Dépasser les individualités, être dans le collectif » et l’objectif commun : « une région qui reste à gauche ».

« Il va falloir réinventer la manière dont on va mener campagne »

Politiquement, le challenge est compliqué. Les socialistes des deux régions sont appelés à voter pour leur candidat le 5 février prochain. Carole Delga, secrétaire d’Etat en charge du commerce et de l’artisanat, est déjà annoncée comme favorite, sous réserve d’autres candidatures… « On n’écarte aucune hypothèse », assure le président de groupe qui ne se prononce pas davantage sur le sujet. La campagne devrait commencer après les élections départementales de mars prochain. Sera-t-elle plus difficile sans Martin Malvy ? « Ce ne sera pas pareil, il va falloir réinventer la manière dont on va mener campagne », répond Thierry Suaud en pesant ses mots.

 

1 COMMENTAIRE

  1. Mr Malvy a certainement choisi la bonne solution. Il a droit au respect pour un travail bien accompli. Il a l’intelligence de savoir se retirer en fonctoon de son âge ce qui n’est pas le cas de beaucoup de politiciens.
    C’est à la sagesse qu’on reconnait un homme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport