3 questions à Benjamin Vignau

Vient d’être élu Président des Jeunes de l’UDI 31

Etiez-vous plutôt serein sur l’issue de ce scrutin ?

On n’est jamais certain du résultat tant que le dernier bulletin de vote n’est pas dépouillé ! J’ai fait campagne et je suis allé voir tous nos militants. J’ai veillé à rassembler toutes les sensibilités de l’UDI. Le résultat montre que j’ai été entendu et je remercie sincèrement tous les jeunes d’avoir pris part au vote et de m’accorder une telle confiance.
Quel sera votre mode de fonctionnement ? Ferez-vous une place à votre opposant (François-Charles Berthois, ndlr) ?

Je m’appuierai sur le conseil départemental qui est issu de la liste d’union. Je puis vous assurer que tous sont très motivés. On a beaucoup de travail pour enlever au parti de François Hollande son hégémonie dans notre département. En particulier à Toulouse où l’union, dans le respect des sensibilités, de toute la droite et du centre est indispensable pour l’emporter face au socialiste Pierre Cohen. Je me réjouis par exemple d’avoir participé samedi au lancement de la campagne municipale à Portet-sur-Garonne de la liste unitaire UMP/UDI/MoDem mené par Éric Gautier en présence du sénateur Alain Chatillon, du député Jean-Luc Moudenc et des présidents de partis Jean Iglésis et Jean-Luc Lagleize. Toutes les énergies seront mobilisées pour cet objectif. Ce lundi 16 décembre, il n’y a pas eu de vaincus : il y a du travail pour tout le monde !
Pourquoi le centre séduirait-il les jeunes d’aujourd’hui ?

Les jeunes veulent des solutions réalistes et crédibles et l’UDI propose un programme économique sérieux. Et puis l’humanisme est un idéal de société à promouvoir dans notre époque où la peur de l’Autre est pour certains le seul horizon !

Propos recueillis par T.Simonian

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.