dimanche 9 mai 2021

Contact

PolitiqueC’était un 3 mai...1974 : François Mitterrand achevait sa campagne présidentielle à...

C’était un 3 mai…1974 : François Mitterrand achevait sa campagne présidentielle à Toulouse

Il y a quarante-sept ans jour pour jour, le candidat de gauche, François Mitterrand, s’exprimait devant plusieurs dizaines de milliers de personnes, au Stadium de Toulouse.

François Mitterrand lors de la campagne présidentielle de 1974
François Mitterrand lors de son dernier discours de la campagne présidentielle de 1974 // André Cros CC BY-SA

C’était une tradition pour lui : terminer sa campagne à Toulouse. Lui, c’est François Mitterrand, le candidat socialiste que presque cinquante mille toulousains sont venus écouter tard, le soir du 3 mai 1974, au Stadium de Toulouse. L’attente s’est faite dans la pluie et le froid, sur fond de Dalida, en regardant les cinq écrans géants qui diffusaient des montages vidéos. Puis à 23h, il arrive. Tous ne pouvaient pas le distinguer, mais ses mots les ont fait vibrer, avec une allocution qui “exprime publiquement ce qu[‘ils] ressent intimement” comme le couchait Le Monde, dans son papier du lendemain. Des mots qui ont conquis, quelques heures avant que le pays tout entier ne se dirige vers les urnes pour élire les candidats qui seraient présents au second tour.

Mais 1974 ne sera pas son année et il faudra attendre 1981 pour le voir succéder à Valéry Giscard d’Estaing. Une campagne qu’il achèvera avec un ultime discours, dans la Ville Rose, quelques jours avant de devenir le premier Président socialiste de la Cinquième République.

Un dernier discours à Toulouse, qui “est devenu un rite” pour les candidats socialistes comme le précise Sébastien Vincini, Premier secrétaire fédéral du Parti Socialiste en Haute-Garonne. “Tous les candidats viennent chercher la ferveur et la force des terres jaurésiennes. Mitterrand, Jospin, Royal, Hollande… et même aux dernières élections, Hamon, si bien qu’il avait rempli le Zénith de Toulouse à quelques jours du premier tour [en 2017]”.

L’Occitanie, une terre quasi à gauche ?

François Mitterrand, c’est quatre campagnes présidentielles, toutes clôturées à Toulouse. Lors de son discours du 3 mai 1974, le socialiste disait de la Ville Rose, qu’il “l’aime et la retrouve avec sérénité”. Un amour que ses habitants lui ont toujours rendu, et pour cause, depuis 1965, les toulousains votent majoritairement à gauche aux élections présidentielles. En 1974, François Mitterrand avait obtenu 53.75% des votes, contre 46% pour Valéry Giscard d’Estaing.

Une donnée étonnante au vu des couleurs de la mairie. Toulouse est traditionnellement à droite de l’échiquier politique, à la différence des autres institutions politiques à laquelle elle appartient. Pour Sébastien Vincini, le Premier secrétaire fédéral du Parti Socialiste de Haute-Garonne, “c’est un paradoxe qui s’explique par le fait qu’à Toulouse, il y a une vraie diversité de gauches qui ne fédère pas assez pour convaincre un électorat modéré et ainsi gagner la mairie”. Mais cela ne s’applique pas au département de la Haute-Garonne, qui lui, est un bastion de gauche depuis 1965, avec des présidents qui ont toujours été membres du Parti Socialiste. Quant à l’Occitanie, si elle est dirigée par la gauche depuis la fusion entre Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, ces deux anciennes régions n’ont pas les mêmes traditions. En effet, si Midi-Pyrénées est une terre de gauche, Languedoc-Roussillon penche aujourd’hui plus à droite.

Guillaume Chambon

Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse
Cet article a été écrit par des élèves de l'Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse dans le cadre d'un partenariat avec le Journal Toulousain.

Articles en rapport

Un concert hommage à Quentin Tarantino en ligne 

Même si on parle de déconfinement depuis quelques jours, les concerts dans des salles remplies vont devoir attendre encore un peu. C’est pourquoi, le...

Toulouse manifeste en soutient au peuple de Birmanie

Aujourd’hui de 14h30 à 17h, la Communauté Birmane de France se rassemble à Toulouse devant la gare Matabiau. Une manifestation qui fait suite au...

Harcèlement sexuel. Un changement d’organigramme polémique au CHU de Toulouse

Les organisations syndicales du CHU de Toulouse dénoncent une promotion accordée à un cadre pourtant impliqué dans une affaire interne de harcèlement sexuel. La...

Toulouse Métropole sélectionnée pour participer au Plan national de lutte contre les logements vacants

Ce mardi 4 mai, Toulouse Métropole a été sélectionné pour devenir territoire pilote du Plan national de lutte contre les logements vacants. L'objectif du...

Marche contre la loi Climat : où et quand manifester à Toulouse ?

Après le vote en première lecture de la loi Climat et résilience, une marche est prévue à Toulouse, ce dimanche 9 mai, pour dénoncer...

Les musées de Carcassonne préparent un programme inédit pour leur réouverture

Le 19 mai prochain, à l’occasion de leur réouverture au public, le musée des beaux-arts et le musée de l’école de Carcassonne proposeront des...

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img