mercredi 23 juin 2021

Contact

PodcastESSLe Bon Samaritain : Tout le monde peut sauver une vie

Le Bon Samaritain : Tout le monde peut sauver une vie

En cas d’arrêt cardiaque tout le monde peut sauver une vie grâce au Bon Samaritain initié par l’AEDMAP. Une structure qui a créé un fond de dotation pour développer ce service qui permet à des professionnels ou bénévoles d’intervenir à tout moment en appui de Staying Aliveune application qui recense les défibrillateurs et géolocalise les secouristes situés à proximité d’une personne en arrêt cardiaque.

Laurent ISTRIA , responsable du développement du Bon Samaritain nous explique l’intérêt et le fonctionnement de cette initiative qui permet d’améliorer la survie à l’arrêt cardiaque en réduisant le temps de mise en œuvre des premiers gestes qui sont primordiaux dans cette situation. Chaque minute compte pour essayer de sauver les 50 000 personnes qui sont chaque année dans cette situation en France. Une priorité pris en compte par des services d’incendie et de secours comme celui du Gers qui vient de lancer l’application Staying Alive sur son territoire.

Un enjeu important qui dépend de la sensibilisation des citoyens à l’apprentissage des premiers gestes et au développement d’initiatives comme le Bon Samaritain dans un contexte où l’on a encore des efforts à faire. Le taux de survie en France est de 7% alors qu’il est de 40% à Amsterdam.

“Dans le cas d’un arrêt cardiaque, l’on estime qu’il faut agir dans les 4 premières minutes. Chaque minute qui passe le patient perd 10% de chance de survie donc globalement au bout de 10 minutes il meurt. 10 minutes c’est le temps moyen d’intervention des secours, donc on va dire que quelque chose ne fonctionne pas.”

 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

Michel Baylac

Pick and Boost

spot_img