L’Occitanie, championne de l’électricité renouvelable

Plus d’un tiers de la consommation électrique d’Occitanie est couverte par une production à base d’énergies renouvelables. Une performance annoncée par le RTE , le responsable du réseau, qui précise que la région est la première de France en la matière.

occitanie
© DR

 

Hydraulique, éolien, solaire, bioénergies. Autant de productions d’électricité réalisées à base d’énergies vertes qui permettent à l’Occitanie de figurer à la première place des régions couvrant leur consommation de manière renouvelable comme le confirme le dernier bilan de RTE, filiale d’EDF en charge du réseau électrique. Ainsi, en 2017, 35.6 % de l’électricité utilisée en Occitanie a été générée par les centrales à énergies renouvelables. « C’est deux fois plus que la moyenne nationale, même si la faible pluviométrie a quelque peu fait chuter la production hydraulique par rapport à 2016 », explique Erik Pharabond, délégué de RTE dans le Sud-Ouest.

C’est plus particulièrement les parcs éoliens, essentiellement situés sur le littoral et dans l’Aveyron, et solaires, concentrés en Haute-Garonne et sur les côtes méditerranéennes, qui ont enregistré le plus fort développement, parvenant à générer respectivement 1 400 MW et 1 600 MW, soit 9.3 % et 6.2 % de la production électrique annuelle. Par sa politique énergétique, la Région souhaite encore accroître ce rendement, notamment concernant la filière éolienne en mer : « À ce jour, deux projets pilotes de fermes éoliennes flottantes d’envergure, dont la mise en service est prévue pour 2021, sont en chantier dans les secteurs de Leucate et de Gruissan », précise Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

« Deux projets de fermes éoliennes flottantes, dont la mise en service est prévue pour 2021 »

Plus largement, toutes filières confondues, « la production électrique régionale en 2017 a presque atteint l’équivalent de sa consommation totale, soit 95 % », note Erik Pharabond. Consommation qui reste relativement stable, à hauteur de 35 TWh, même si une faible inflexion a été enregistrée par rapport à 2016. « Un phénomène plutôt nouveau, puisque ce taux était en constante augmentation depuis une décennie en raison de l’attractivité de la région et de la démographie croissante qui en découle », observe le délégué de RTE. Pourtant toujours aussi dynamique, l’Occitanie est parvenue à inverser la courbe, ou du moins à stopper sa progression, en compensant la hausse naturelle de la consommation par des mesures d’efficacité énergétique. « J’ai souhaité consacrer cette année 40 millions d’euros dédiés à la transition énergétique. Le scénario, à la fois ambitieux et réalisable, que nous avons modélisé, comprend la réduction par deux de la consommation énergétique par habitant », confirme Carole Delga.

C’est dans cette même optique que l’Occitanie s’est dotée de la première Agence régionale de l’énergie et du climat (Arec). « Elle a été pensée et conçue pour proposer une offre de service aux entreprises et territoires, en se positionnant comme un outil opérationnel », explique la présidente de Région. Un pas de plus vers l’objectif affiché de devenir la première région à énergie positive d’Europe d’ici 2050.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.