mardi 3 août 2021

Contact

PlanèteLe Cageot Toulousain : une épicerie qui livre des produits bios et...

Le Cageot Toulousain : une épicerie qui livre des produits bios et locaux

Le Cageot Toulousain a ouvert ses portes en mars dernier à Portet-sur-Garonne. L’épicerie propose des produits locaux et sains à la vente et à la livraison dans toute l’agglomération toulousaine.

portet-cagoeot-toulousain-producteurs-local-bio
Valérie Giraud Boutelet, gérante du Cageot Toulousain à Portet-sur-Garonne / ©Laurent Boutelet

Cheffe de rayon pendant 18 ans chez Carrefour, puis vendeuse dans des boutiques de textiles, il y a 5 ans Valérie Boutelet décide d’intégrer une enseigne bio et passe son diplôme de naturopathe. Une révélation. Elle comprend alors l’importance de la terre, du sol et de leurs effets sur l’alimentation. Après deux ans dans l’association Les P’tits Cageots à Bordeaux, elle et son mari décident de lancer leur société coopérative et participative (SCOP). En mars 2021, ils ouvrent “Le Cageot Toulousain” à Portet-sur-Garonne, une épicerie de produits naturels et régionaux spécialisée dans la livraison à domicile.

Muret, centre ville de Toulouse, agglomération.. La boutique de Laurent et Valérie livre dans un rayon de 40 minutes autour de Portet-sur-Garonne. “Il y a une clientèle de personnes âgées qui ne peuvent pas forcément se déplacer pour faire leurs courses mais qui cherchent des produits sains et locaux”, souligne Valérie Boutelet.

Des produits régionaux et naturels

Viande, fromage, épicerie, bières, fruits et légumes.. Le couple collabore avec une cinquantaine de producteurs de la région. Une condition à laquelle Valérie met un point d’honneur. “La proximité et le contact sont essentiels. Nous sommes allés les voir un par un”, confie t-elle, “Par ailleurs, les clients veulent de plus en plus soutenir les travailleurs locaux”.

Utilisation de pesticides, respect des animaux.. Valérie et Laurent veillent à choisir des artisans qui travaillent dans le respect de la nature. “C’est mon parcours de naturopathe qui m’a appris l’importance de manger sain pour ne pas être malade et abîmer notre Terre”, livre t-elle, “il est nécessaire pour moi de participer à ce changement.” 

Le couple s’associe avec des producteurs bio, mais pas que.. “Au départ, nous ne voulions faire que du bio mais finalement on fonctionne davantage au ressenti. Nous privilégions les producteurs qui travaillent dans le respect de la nature et des animaux. Mais tous n’ont pas forcément les moyens de passer au bio”, explique la gérante.

Une passerelle d’insertion professionnelle

Après deux ans dans Les P’tits Cageots à Bordeaux, Valérie a souhaité reproduire l’expérience à Toulouse et notamment en faisant du Cageot Toulousain une entreprise d’insertion professionnelle. “J’ai vécu des choses tellement fortes avec les personnes en insertion à Bordeaux, beaucoup d’émotions. Ce sont des gens qui travaillent pour quelque chose. Pouvoir partager cela, ça n’a pas de prix”.

Le couple privilégie l’embauche de personnes en dessous de 25 ans (hors étudiants), au-dessus de 50 ans, ou bien au chômage depuis plus de deux ans. “Nous servons un peu de passerelle vers le monde du travail. Ils s’essayent aux métiers de vendeurs ou de livreurs mais ne sont pas obligés de partir dans ces secteurs là. Il s’agit surtout de leur redonner une stabilité, un salaire et un objectif professionnel”, termine t-elle.

 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img