dimanche 24 octobre 2021

Contact

TarnActualités du TarnTarn : des indemnisations possibles pour les agriculteurs suite aux inondations de...

Tarn : des indemnisations possibles pour les agriculteurs suite aux inondations de février

Le ministre de l’Agriculture a reconnu le caractère de “calamité agricole” suite aux inondations survenues les 1er et 2 février 2021 dans le Tarn. Il est désormais possible, pour les agriculteurs sinistrés, de demander des indemnisations.

Tarn inondations calamité agricole
Le ministre de l’Agriculture a reconnu le caractère de calamité agricole suite aux inondations survenues les 1er et 2 février 2021 dans le Tarn. Image d’illustration. @ geralt / pixabay

La préfecture du Tarn annonce que le ministre de l’Agriculture reconnaît le caractère de calamité agricole suite aux inondations qui ont touché le département du 1er au 2 février dernier. Les dépôts des demandes d’indemnisations sont désormais possibles.

Pour cela, les agriculteurs concernés par des pertes de fonds (sols, prairies, ouvrages, chemins d’exploitation, fossés, talus et clôtures) doivent remplir le formulaire (numéro Cerfa 13681*03), ainsi que la notice d’information mise à disposition des mairies. Cette demande doit ensuite être envoyée au service Économie Agricole Forêts et Calamités agricoles de la Direction départementale des Territoires (DDT) du Tarn (19 rue de Ciron, Albi). La période de dépôt des dossiers sera clôturée dans un mois.

Inondations dans le Tarn

Cet arrêté concerne les communes de Berlats, Fontrieu, Esperausses, Lacaze, Saint-Pierre-De-Trivisy et Viane, particulièrement touchées par la tempête Justine. Pour rappel, de violents orages se sont abattus sur l’Est du département dès le 1er février au matin. L’alerte orange “crues” avait été déclarée par Météo France, notamment avec un risque important sur les tronçons Agout-Thoré.

Les cumuls de précipitations constatés sur une courte durée avait entraîné des débordements inhabituels de ruisseaux, de fossés et de réseaux d’assainissement. Au mois de décembre et de janvier déjà, Météo France relevait que les fortes pluies avaient provoqué des excédents en eau de 40 à 80 % supérieurs par rapport à la moyenne. Les sols, comparables à des éponges à cette période de l’année, étaient donc arrivés à saturation. La Haute-Garonne, le Gers, les Hautes-Pyrénées, le Lot, le Tarn-et-Garonne et l’Aveyron ont également été touchés.

 

spot_img

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img