dimanche 24 janvier 2021
Tarn-et-Garonne Actualités Tarn-et-Garonne. Une proposition de loi pour protéger le patrimoine sensoriel des campagnes

Tarn-et-Garonne. Une proposition de loi pour protéger le patrimoine sensoriel des campagnes

Pierre-Antoine Lévi, sénateur de Tarn-et-Garonne, est le rapporteur d’une proposition de loi visant à définir et protéger le patrimoine sensoriel des campagnes françaises… Autrement dit, le bruit et les odeurs de nos fermes.

Une proposition de loi rapportée par Pierre-Antoine Lévi, sénateur de Tarn-et-Garonne, pour protéger le patrimoine sensoriel de nos campagnes ©CC0 Domaine public
Une proposition de loi rapportée par Pierre-Antoine Lévi, sénateur de Tarn-et-Garonne, pour protéger le patrimoine sensoriel de nos campagnes ©CC0 Domaine public

Le sénateur de Tarn-et-Garonne Pierre-Antoine Lévi le concède volontiers, la proposition de loi dont il est le rapporteur « peut prêter à sourire au premier abord ». Il s’agit en effet de définir et protéger « le patrimoine sensoriel des campagnes françaises »… autrement dit, le bruit et les odeurs de nos fermes. Révélant les difficultés de cohabitation entre ruraux et néo-ruraux, de plus en plus d’affaires font l’actualité à ce sujet, ces dernières années. Comme celle du « Coq Maurice », placé au centre d’un combat judiciaire par des voisins se plaignant de nuisances sonores. Celles de nombreux éleveurs de canards attaqués en justice pour les mêmes raisons. Ou d’agriculteurs possédant des troupeaux de bovins ou de porcs, pour des nuisances olfactives. Citons aussi la « trop bruyante cigale du Var » et « l’odeur pestilentielle du moult de vin de l’Hérault ou des algues de Carnon »…

Dans nos campagnes, « Les coqs chantent, les vaches meuglent, le fumier est odorant »

« Cette proposition de loi va permettre de protéger ce qui fait l’identité de nos campagnes et éviter ainsi des batailles judiciaires totalement incompréhensibles », plaide Pierre-Antoine Lévi. S’il se félicite de l’installation de citadins dans des territoires ruraux, car « cela permet parfois de sauver un commerce, une école », il considère toutefois que « les néo-ruraux s’installent en connaissance de cause. Effectivement, dans une campagne, les coqs chantent, les vaches meuglent, le fumier est odorant, et les cloches de l’église sonnent. C’est ainsi. Qu’on le veuille ou non. » La proposition de loi qu’il rapporte devrait être votée au Sénat le 25 janvier prochain.

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport