La maire de Montauban Brigitte Barèges demande pourquoi une affiche de prévention contre la Covid-19 est traduite en arabe.

montauban affiche arabe Brigitte barèges
La maire de Montauban, Brigitte Barèges. ©Mairie de Montauban

C’est un document au format A4 affiché dans un panneau d’information devant l’école élémentaire Ferdinand Buisson à Montauban qui crée des crispations. Il s’agit d’une campagne de prévention contre la Covid-19 traduite en langue arabe. Des photos et vidéos circulent sur les réseaux sociaux.

« Si l’infographie en français était bien présente, je reste dubitative quant à la traduction de cette même communication, cette fois-ci en langue arabe, un peu plus au centre du support », écrit la maire de Montauban Brigitte Barèges dans une lettre ouverte au directeur académique des services de l’Éducation nationale, Pierre Roques.

Une affiche contre la Covid-19 en arabe devant une école de Montauban

« S’agissant du panneau d’information dont la responsabilité incombe à la direction de l’établissement scolaire public, je me permets de venir vers vous pour connaître les raisons de cet affichage que je considère comme étant une atteinte au principe d’équité »

« Au-delà du fait que ni la réglementation, ni le protocole sanitaire actuel, n’exigent un tel affichage, je demeure sceptique quant au choix unilatéral des responsables de l’établissement d’utiliser la langue arabe comme unique adaptation linguistique. À l’aune de toutes les nationalités d’enfants récemment arrivés, cette traduction en une seule langue apparaît dès lors comme inégalitaire », écrit l’édile.

La maire de Montauban note que « la laïcité et l’usage du français sont les bases nécessaires à une intégration réussie des enfants d’origine étrangère. Une acculturation minimale sur ces bases est la condition nécessaire pour construire une communauté nationale soudée sur un socle culturel commun conforme aux principes fondamentaux des lois de la République. Ainsi, la langue française est un élément fondamental de la personnalité et du patrimoine de la France comme le réaffirme la loi du 4 août 1994 relative à son emploi. »