lundi 20 septembre 2021

Contact

Tarn-et-GaronneEconomieTarn-et-Garonne. Des mesures d'urgence pour les agriculteurs victimes du gel

Tarn-et-Garonne. Des mesures d’urgence pour les agriculteurs victimes du gel

Au vu de l’ampleur des dégâts causés par le gel (90 millions d’euros pour le Tarn-et-Garonne), le mois dernier, l’État va déployer un fonds d’urgence pour aider les agriculteurs fragilisés par la catastrophe et accélérer la reconnaissance de calamité agricole.

gel agriculteurs tarn et garonne
Le gelées du mois d’avril ont fait près de 90 millions d’euros de dégâts chez les agriculteurs du Tarn-et-Garonne © Aurélie Rodrigo

Les gelées du mois d’avril ont fait près de 90 millions d’euros de dégâts dans les exploitations agricoles, en particulier chez les arboriculteurs et les viticulteurs, du Tarn-et-Garonne. Une situation critique qui a poussé l’État ainsi que l’ensemble des acteurs du secteur agricole à se mobiliser pour mettre en place, le plus rapidement possible, des mesures d’accompagnement.

5000 euros d’aides pour tenir les prochaines semaines

Une enveloppe exceptionnelle a notamment été débloquée au niveau national afin de soutenir, dans l’urgence, les exploitations les plus durement touchées et les plus fragilisées par cet épisode de gel. Cet aide destinée à soutenir l’activité dans les prochaines semaines et pouvant aller jusqu’à 5000 euros par exploitation, sera octroyée, au cas par cas, sur la base de critères économiques et sociaux.

90 millions d’euros de dégâts

De même, les services de l’État et les professionnels ont lancé une campagne pour recenser au plus vite les dommages occasionnés sur les cultures. Une première estimation sur l’ensemble du département évalue à 90 millions d’euros le coût des dégâts subis par la filière.  Un montant particulièrement élevé qui devrait permettre d’obtenir la reconnaissance de l’état de calamité agricole par les autorités nationales.

Et la reconnaissance de l’état de calamité agricole

« Dès la reconnaissance obtenue, les producteurs de fruits à noyaux ayant subi les pertes les plus importantes pourront bénéficier d’avances sur les indemnisations, sans Bureau de la communication interministérielle attendre la fin des récoltes. La procédure sera accélérée pour l’ensemble des cultures indemnisables », assure la préfecture du Tarn-et-Garonne. De plus, les producteurs devraient alors bénéficier d’un relèvement du taux du plafond d’indemnisation pour leur assurer une meilleure prise en charge des dommages subis.

Un ensemble de mesures exceptionnelles

Par ailleurs, le gouvernement œuvre actuellement pour mettre en place d’autres mesures de soutien. Notamment l’exonération de la taxe sur le foncier non bâti, le report de certaines charges et cotisations sociales ou, encore, l’extension du droit au Prêts garantis par l’État (PGE).

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img