mercredi 8 décembre 2021

Contact

Tarn-et-GaronneActualités du Tarn-et-GaronneTarn-et-Garonne. La police en opération séduction à Montauban

Tarn-et-Garonne. La police en opération séduction à Montauban

Dans le cadre de la Police de sécurité du quotidien, la nouvelle doctrine de déploiement des forces de l’ordre « sur mesure » et « plus proche des populations », la police nationale s’est lancée dans une opération séduction auprès des habitants de Montauban.

Police sécurité quotidien Montauban
La police en opération séduction à Montauban dans le cadre de la Police de sécurité du quotidien © Préfecture du Tarn-et-Garonne

L’objectif des l’opération était de rencontrer la population. Et, notamment les plus jeunes. Le mercredi 20 octobre, les effectifs de la direction départementale de la sécurité publique se sont rendus sur le marché de la place Lalaque à Montauban pour rencontrer les habitants et défendre la nouvelle doctrine de déploiement des forces de l’ordre : la Police de sécurité du quotidien. Une démarche qui reflète « une volonté de renforcer le rapprochement police-population et de développer les actions de prévention », souligne la préfecture du Tarn-et-Garonne.

Police de sécurité du quotidien : “au contact des habitants”

Cette journée de rencontre, où étaient notamment conviés des élèves du collège Jean Jaurès, avait pour but d’échanger avec la population sur les différentes thématiques qui ont sous-tendu la création de cette nouvelle mouture de la Police de proximité : la lutte contre les incivilités, le respect du code de la route, la prévention chez les seniors comme chez les jeunes et la lutte contre les addictions.

L’occasion également d’aborder les conditions de sa mise en œuvre et de son déploiement à Montauban. « Le but de la Police de sécurité du quotidien est d’aller au contact des gens pour avoir directement, auprès des habitants, des informations sur les problématiques concrètes qu’ils rencontrent dans les quartiers », insiste la préfecture.

Le plan 1000 jeunes

Pendant toute la journée, les forces de l’ordre ont ainsi tenu des stands sur le marché. Ils ont ainsi pu présenter les différents métiers impliqués dans le maintien de l’ordre et la protection des populations mais aussi proposer des activités de prévention. « Des motos étaient exposées sur place et les passants pouvaient expérimenter un simulateur d’alcoolémie », précise la préfecture qui a également fait la publicité du plan 1000 jeunes.

Un dispositif par lequel le ministère de l’Intérieur s’engage à offrir plus de 1000 stages, contrats d’apprentissage et autres opportunités, à des collégiens de troisième, lycéens, apprentis et aux étudiants jusqu’à 26 ans (30 ans pour les personnes en situation de handicap dans le cadre des services civiques), sur l’année scolaire 2021-2022.

(Source : communiqué de presse)

Nicolas Belaubre
Nicolas Belaubre a fait ses premiers pas de journaliste comme critique de spectacle vivant avant d’écrire, pendant huit ans, dans la rubrique culture du magazine institutionnel ‘’à Toulouse’’. En 2016, il fait le choix de quitter la communication pour se tourner vers la presse. Après avoir été pigiste pour divers titres, il intègre l’équipe du Journal Toulousain, alors hebdomadaire de solution.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img